TV

Régionales 2015 : Gilles Bouleau refuse d'annoncer Le Dîner de cons après l'édition spéciale

Régionales 2015 : Gilles Bouleau refuse d'annoncer Le Dîner de cons après l'édition spéciale

Ce dimanche 13 décembre avait lieu le deuxième tour des élections régionales. Les premiers résultats ont été connus à partir de 20h. Sur TF1, c'est le duo formé par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau qui a été chargé de présenter cette édition spéciale. Au moment de l'antenne, le journaliste a surpris les téléspectateurs en refusant de citer le titre du film qui suivait sur la chaîne, Le Dîner de cons, comme vous pouvez le voir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Début décembre, le très discret Gilles Bouleau acceptait de se confier à nos confrères de TéléObs. Au cours de cet entretien, le présentateur du 20 Heures de TF1 a notamment évoqué le sujet des artistes qui viennent régulièrement faire leur promo dans son journal : "Pour renouveler l’exercice, il faut être deux, que l’artiste le veuille, certains ont l’intelligence d’envoyer au diable leur promo. Les non-dits, les faux lapsus, leur emphase, leur cabotinage disent quelque chose. Quand Luchini lâche : "Je rencontre souvent des hommes de droite, Fillon, Macron...", il attend que je réagisse. Eh bien non... c’est délicieux. Sardou, lui, a cherché à me déstabiliser : "Prends un peu de poids, tu ressembles à un haricot vert" avec ce tutoiement qui induit qu’on a élevé les cochons ensemble. C’est grave ? Non" a-t-il ainsi déclaré amusé.

"Nous sommes entre gens polis, je ne vous donnerai pas le nom du film"

Mais, Gilles Bouleau reçoit aussi régulièrement des hommes et femmes politiques. Et, le journaliste sait très bien que ces invités un peu particulier ne disent pas toujours la vérité : "Un politique n’est pas tenu de dire la vérité. C’est un avocat, il défend une cause, vient avec ses blocs d’éléments de langage. Et moi, je fais de la muscu toute la journée avec mes 30 centimètres de doc pour tenter de mettre à nu son discours. En tout cas, je ne suis pas un greffier qui serait là pour enregistrer. Pas un procureur non plus. Ne pas avaler tout cru le discours des politiques les oblige à la cohérence, ils n’en seront que de meilleurs dirigeants" estime-t-il ainsi. Le moins que l'on puisse dire, c'est que, élections régionales oblige, Gilles Bouleau a reçu de nombreuses personnalités politiques ces derniers temps, notamment ce dimanche 13 décembre lors de l'édition spéciale consacrée sur TF1 au deuxième tour.

A l'issue de ce journal, Gilles Bouleau était fier d'avoir pu annoncer des résultats pour toute la France. Mais, au moment de rendre l'antenne, le journaliste a surpris les téléspectateurs en refusant de citer le titre du film qui était diffusé juste après sur la première chaîne. "Et votre soirée continue avec un film de Francis Weber avec Jacques Villeret et Thierry Lhermitte. Nous sommes entre gens polis, je ne vous donnerai pas le nom du film. A demain !" a-t-il ainsi lancé.

Réagissez à l'actu people