TV

Rachida Dati dézingue Christiane Taubira sur BFMTV (vidéo)

Rachida Dati dézingue Christiane Taubira sur BFMTV (vidéo)

Rachida Dati était lundi matin l’invitée politique de la matinale de RMC. En tant qu’ancienne Garde des Sceaux, elle a bien évidemment été interrogée sur la démission récente de Christiane Taubira. Et elle n’a pas été tendre du tout avec celle qui publie cette semaine un livre contre le projet de déchéance de nationalité. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

L’annonce de la démission de Christiane Taubira de son poste de ministre de la Justice a largement alimenté les débats la semaine dernière. Opposée au projet de déchéance de nationalité du gouvernement, la Garde des Sceaux annonçait en effet mercredi sa décision de se retirer. "C’est un soulagement. Un soulagement pour mon pays et mes compatriotes. Je suis très heureux de ce départ de Madame Taubira. C’est une bonne nouvelle pour la France" réagissait dans la foulée Florian Philippot, vice-président du Front National. Porte-parole des Républicains, Guillaume Larrivé considérait lui qu’"En près de 4 ans, Christiane Taubira aura été la pire ministre de la Justice de la 5ème République". Puis vendredi, c’est l’une de celles qui l’ont précédé au ministère de la Justice, Rachida Dati, qui réagissait sur les ondes de RTL. Et selon elle, "en tant que Ministre de la Justice, Christiane Taubira ne restera pas dans l’histoire car il n’y a eu aucune réforme".

"Il n'y avait plus de ministre de la justice au gouvernement"

Des propos que Rachida Dati a confirmés ce lundi sur BFM TV, avec tout de même un peu plus de véhémence. Face à Thierry Arnaud, en l’absence de Jean-Jacques Bourdin victime d’un coup de fatigue, l’ancienne Garde des Sceaux a entamé la semaine visiblement très remontée. Alors que le journaliste lui demandait son avis sur la sortie ce lundi du livre de Christiane Taubira, intitulé Murmures à la jeunesse, dans lequel elle justifie son opposition à la déchéance de nationalité, Rachida Dati n’y est pas allée de main morte : "Ca confirme ce que nous disions depuis plusieurs mois : il n’y avait plus de ministre de la Justice au gouvernement. Vous avez quelqu’un qui prend le temps d'écrire un livre, un livre apparemment de contestation de la politique portée par Manuel Valls. Donc c’est un livre qui conteste la fonction qu’elle incarnait. Ca veut dire qu’il n’y avait pas de ministre de la Justice. On parlait des violences conjugales, je n’ai pas entendu la politique pénale qui était menée en ce sens depuis des mois pour ne pas dire des années. Ca démontre bien que nous n’avions plus de ministre de la Justice en France depuis quelques mois pour ne pas dire depuis 2012". Christiane Taubira n'a décidément pas fini de créer la polémique, à droite comme à gauche.

Réagissez à l'actu people