TV

Rachel Legrain-Trapani s'en prend à Julie Gayet et sa liaison avec François Hollande (vidéo)

Rachel Legrain-Trapani s'en prend à Julie Gayet et sa liaison avec François Hollande (vidéo)

Rachel Legrain-Trapani n'a pas caché son opinion tranchée sur le début de la relation entre Julie Gayet et François Hollande, dans TPMP People ce vendredi 21 février. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Julie Gayet et Brigitte Macron seraient-elles en froid ? C'est ce qu'a laissé entendre un article de Paris Match en racontant que la compagne de François Hollande n'avait pas été invitée à un "déjeuner des premières dames" organisé le 24 janvier 2020. Julie Gayet aurait alors été vexée de ne pas avoir été conviée. Face aux rumeurs sur sa relation avec l'actuelle Première dame, l'actrice a rapidement démenti dans une interview sur FranceInfo le lundi 17 février. "J’ai toujours la sensation qu’on nous oppose (les femmes, ndlr). Et puis moi, particulièrement, je le sens en ce moment, puisque je lis dans Paris Match que je suis opposée à Brigitte Macron, ce qui n’est absolument pas le cas, que je me serais énervée...", a-t-elle assuré en ajoutant : "Toujours ce besoin de nous opposer alors que pourtant, moi à l’inverse, je crois vraiment qu’on doit se respecter et qu’on est plus fortes ensemble".

"On ne va pas vers un homme qui est déjà pris"

Mais cette explication n'a pas été du goût de Rachel Legrain-Trapani. Dans TPMP People ce vendredi 21 février, la chroniqueuse a repris les propos de Julie Gayet pour lui reprocher le début de sa relation avec François Hollande. "Je suis désolée, elle parle de solidarité féminine alors qu'elle a été la maîtresse de François Hollande. S'il y avait eu un peu de solidarité, il n'y aurait pas eu de tromperie", a-t-elle lâché. Interloqué, Matthieu Delormeau lui demande "Mais quel est le rapport avec la solidarité ?". Sans mâcher ses mots, la chroniqueuse estime qu'"on ne va pas vers un homme qui est déjà pris". Cinq ans après, le Gayetgate ne semble pas avoir été digéré.

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people