TV

Quotidien : Yann Barthès ridiculise Nicolas Domenach (vidéo)

Quotidien : Yann Barthès ridiculise Nicolas Domenach (vidéo)

Deux jours après avoir dénoncé la présence de Nicolas Domenach parmi les invités personnels de Manuel Valls lors de son déplacement en Afrique, Yann Barthès en a remis une couche. Mercredi dans la Nouvelle Edition, le journaliste politique s’était en effet défendu, arguant qu’il obtenait des meilleures informations en étant proche du Premier ministre. L’animateur de Quotidien a prouvé avec humour que ce n’était pas le cas. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

La guerre continue entre Nicolas Domenach et Quotidien. Lundi soir, l’émission de Yann Barthès avait lancé un bon gros pavé dans la mare en s’interrogeant sur la présence de Nicolas Domenach parmi les invités personnels de Manuel Valls lors de son déplacement en Afrique de l’ouest. Interrogé à ce sujet en Côte d’Ivoire, l’éditorialiste politique n’était d’ailleurs pas apparu très à l’aise dans sa réponse. Critiqué et moqué sur les réseaux sociaux, Nicolas Domenach a répondu mercredi dans La Nouvelle Edition de Daphné Bürki, dont il est chroniqueur : "Qu'on vienne me soupçonner d'être vendu non pas au grand capital mais à un homme politique ou quoi que ce soit, j'ai eu l'impression que j'étais chez les fous et que les fous avaient pris le contrôle de l'asile".

Nicolas Domenach a-t-il vraiment de meilleures infos ?

Puis, Nicolas Domenach a expliqué que l’avantage d’être proche du Premier ministre et d’être son invité personnel, c’était d’avoir de meilleures informations que les autres. Sauf que comme l’ont démontré les équipes de Quotidien mercredi soir, ce n’était pas vraiment le cas sur ce voyage en Afrique. Yann Barthès a en effet offert aux téléspectateurs un petit montage des propos tenus par Nicolas Domenach sur RTL et par le journaliste de BFM TV dépêché sur place. L’un était invité par Manuel Valls, l’autre non. Pourtant, leurs infos sont exactement les mêmes…

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people