TV

Quotidien : Le journaliste violenté raconte son altercation avec les agents du Salon des entrepreneurs (Vidéo)

Quotidien : Le journaliste violenté raconte son altercation avec les agents du Salon des entrepreneurs (Vidéo)

Alors qu’il tentait de poser une question à Marine Le Pen, un journaliste de l’émission Quotidien a été violemment expulsé du Salon des entrepreneurs à Paris. En plateau, il donne plus de détails sur ce qui s’est réellement passé. Non Stop Zapping vous propose de revoir cette séquence.

Décidément les journalistes de l’émission Quotidien, présentée par Yann Barthès, n’ont pas de chance en ce moment. Après Camille Crosnier qui s’était vivement accrochée avec Cyrille Eldin la semaine dernière, c’est aujourd’hui au tour de Paul Laurrouturou d’être victime de violences. Présent au Salon des entrepreneurs à Paris ce mercredi 1er février, le journaliste a tenté d’interviewer Marine Le Pen pour savoir si son garde du corps avait déjà été assistant parlementaire. A peine le temps de finir sa question que le jeune homme est violemment poussé par les services de l’ordre qui l’accompagnent vers la sortie.

"Toi tu rentres pas toi"

Paul Larrouturou revient alors, choqué et énervé par ce qui vient de lui arriver. Contre toute attente le ton monte de plus belle. Les agents de sécurité se font alors plus agressifs et escortent très brutalement le journaliste qui ne comprend pas ce qui lui arrive. "Vous connaissez la liberté de la presse ?" demande-t-il plusieurs fois avant de traiter l’un des gardes de "fils de lâche", dépassé par la situation. Sur le plateau de l’émission de TMC, il est revenu sur les évènements et explique que les services de l’ordre en question ne sont pas ceux de Marine Le Pen mais travaillent pour une boîte privée. Seul problème : l’ordre de dégager les journalistes de Quotidien, lui, a été donné par un homme qui travaille pour la présidente du FN. Les gens de la sécurité n’auraient donc pas du lui obéir...

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people