TV

Quotidien : Jacques Chirac annoncé mort, Christine Boutin assume son tweet polémique (Vidéo)

   / 5  
Christine Boutin a annoncé la mort de Jacques Chirac sur Twitter
1
Christine Boutin a annoncé la mort de Jacques Chirac sur Twitter
Son tweet a fait polémique
2
Son tweet a fait polémique
L'ancienne ministre assume son message
3
L'ancienne ministre assume son message
Elle s'est expliquée face à un journaliste de Quotidien
4
Elle s'est expliquée face à un journaliste de Quotidien
Christine Boutin assume complètement son message
5
Christine Boutin assume complètement son message

Ce mercredi 21 septembre, Christine Boutin a créé la panique sur les réseaux sociaux en annonçant la mort de Jacques Chirac. Mais alors que la famille de l’ancien président de la République a démenti cette nouvelle, Christine Boutin s’est expliquée au micro de Quotidien sur son tweet et assume entièrement ses propos. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Alors que Jacques Chirac est hospitalisé depuis quelques jours pour une infection pulmonaire, Christine Boutin a annoncé ce mercredi 21 septembre sur son compte Twitter la mort de l’ancien président de la République. Rapidement, un vent de panique a secoué les réseaux sociaux avant que la famille de Jacques Chirac décide de mettre un terme à la rumeur. Ainsi, le gendre de Jacques Chirac, Frédéric Salat-Baroux, s’est adressé à l’AFP pour demander "qu’on respecte la tranquillité" de Jacques Chirac qui est toujours hospitalisé à La Pitié Salpêtrière. Face à toute cette pression médiatique, Bernadette Chirac a elle aussi été hospitalisée à Paris : "Bernadette Chirac, profondément marquée par le décès de sa fille aînée Laurence (en avril 2016) et épuisée depuis quelques jours à la suite de l'infection pulmonaire de son mari a été hospitalisée mardi à la Pitié-Salpêtrière comme Jacques Chirac pour souffler un peu", a déclaré l’ancien secrétaire général de l’Elysée.

"Je suis libre de m’exprimer"

Et alors que Christine Boutin a eu droit à de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux pour son tweet, le journaliste de Quotidien, Azzeddine Ahmed-Chaouch a tenu à prendre contact avec l’ancienne ministre pour avoir plus d’information : "J'ai donné une information qui a été reprise par d'autres journalistes. Laissez-moi tranquille, je suis libre de m'exprimer. J'ai une information je la donne, c'est tout". Quelques heures plus tôt, Christine Boutin, interrogée par Le Monde, avait assumé ses propos : "L’information m’a été donnée par une source que j’estime sûre. Je l’ai donnée car je pense que les Français l’attendent, preuve en est du buzz qu’il a suscité", a-t-elle déclaré précisant par ailleurs que "ce tweet sobre est la marque de mon deuil et de mon respect". 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people