TV

Quotidien : Face à Yann Barthès, le Dalaï-Lama s'adresse à la jeunesse française (vidéo)

Quotidien : Face à Yann Barthès, le Dalaï-Lama s'adresse à la jeunesse française (vidéo)

Invité de Yann Barthès dans Quotidien, le dalaï-lama a tenu à s'adresser à la jeunesse française. L'homme qui veut qu'on l'appelle "frère" nous envoie un message d'espoir, et de tolérance. Focus avec Non Stop Zapping.

Yann Barthès a encore frappé. Il y a quelques jours, nous apprenions que ses premières audiences dépassaient celles de TPMP, qu'il a quitté avant de lancer Quotidien. Et après seulement trois jours d'existence, l'émission diffuse déjà une interview du dalaï-lama. Qui plus est, il s'agit de l'unique interview télévisée de son passage en France. En effet, le dalaï-lama a décidé que c'était à la jeunesse française qu'il voulait s'adresser. Lors de cette exclusivité, il a voulu lancer plusieurs messages à ce public.

Le premier, c'est qu'il faut garder espoir. "Il ne faut perdre ni l'espoir, ni la confiance. Si nous perdons l'un et l'autre, nous courrons au désastre le plus complet. Peu importe les difficultés, nous avons suffisament de ressources pour surmonter ces difficultés. Vous savez, je ne pense pas que ces problèmes vont durer." 

Le deuxième est lié. Si dalaï-lama pense que ces problèmes ne vont pas durer, c'est qu'il a aussi l'espoir que les français changent leur attitude. Ce qu'il explique, c'est que l'égoïsme n'apporte rien de bon. Le dalaï-lama affirme qu'il pense qu'il y a un trop plein d'égoïsme. "Il faut plus de compassion, se préoccuper des autres. C'est en se préoccupant des autres que le niveau de satisfation générale augmente. On en retire le maximum de bénéfice aussi bien au niveau personnel que national." On peut penser que le chef spirituel aimerait entre autres que les français s'occupent davantage des problèmes qui ont lieu dans les endroits en crise dans le monde, et que nos problèmes personnels s'en estomperaient. C'est enfait logique : une attitude bienveillante de notre part nous éviterait un retour de flammes de la part des habitants de ces pays, entrainerait une attitude positive de leur part en retour. Plus tard dans l'interview, il revient sur l'image d'Alan Kurdi, l'enfant mort échoué sur une plage. "Ce visage, je ne peux l'oublier. Vous devez accueillir les migrants chez vous jusqu'à que les choses rentrent dans l'ordre dans leur pays."

"Vous devriez être optimiste ! L'Europe se porte bien mieux que le reste du monde."

Dalaï-lama explique a Yann Barthès qu'il faut toujours être optimiste et que lui, il l'est. Le présentateur de Quotidien lui demande alors interloqué, sachant que beaucoup de français sont encore traumatisés par les attentats récents : "Vous pensez donc que nous devrions être optimistes ?" "Bien sûr ! Vous devriez l'être.", répondit le dalaï-lama. "Beaucoup de gens meurent de faim", repris t-il, "il y a d'inombrables tueries. Comparé aux pays ou ça se passe, l'Europe se porte bien mieux ! Vous devriez vous sentir chanceux." Un point de vue qui fait réfléchir et relativise la situation. Les chiffres donnent raison au chef spirituel : le SCPR donne le chiffre de 470 000 morts en Syrie depuis 2011. Un triste bilan dont les européens sont encore bien loin malgré les attaques terroristes dont ils font l'objet. 

Par M. H

Réagissez à l'actu people