TV

Quotidien : Charlotte Le Bon raconte son étonnante expérience de domination SM (vidéo)

Quotidien : Charlotte Le Bon raconte son étonnante expérience de domination SM (vidéo)

Charlotte Le Bon et Romain Duris étaient lundi soir sur le plateau de Quotidien pour faire la promo de leur dernier film, Iris, dont la sortie en salles est prévue mercredi 16 novembre. Un film pour lequel l’ancienne Miss Météo du Grand Journal s’est initiée à la domination et elle a raconté son expérience à Yann Barthès. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zappping.

Décidément, à chaque fois que Charlotte Le Bon est invitée d’un talk-show pour faire la promo d’un de ses films, la température monte de plusieurs degrés. Invitée de C à Vous en juin dernier avec Guillaume Canet, l’ancienne miss météo du Grand Journal et le compagnon de Marion Cotillard avaient simulé un acte sexuel en plein direct sur un tableau d’ombres chinoises. Et lundi soir, c’est sur le plateau de Quotidien, la nouvelle émission de Yann Barthès, sur TMC, que Charlotte Le Bon a réchauffé l’ambiance.

"C'était un homme, il était nu, à quatre pattes"

Cette fois-ci accompagnée de Romain Duris, avec qui elle joue dans Iris, le dernier film de Jalil Lespert, en salles mercredi 16 novembre, Charlotte Le Bon y est allée de son anecdote caliente. Pour les besoins du film, la jeune femme a en effet dû s’initier à la domination. Pour cela, elle a suivi une "maîtresse" au cours d’une de ses séances. Séance qu’elle a décrite avec beaucoup de… précision : "J’étais dans un coin de la pièce. Le dominé en question n’avait pas le droit de me regarder pendant tout le temps de la séance. C’était un homme, il était nu, à quatre pattes, la tête en avant. Et ma maîtresse m’a montré les différents instruments pour savoir comment bien les utiliser pour ne pas blesser. Il y a un vrai souci de la santé du dominant, on ne peut pas du tout frapper où bon nous semble, ce n’est pas le but du jeu". Romain Duris et Yann Barthès ont en tout cas semblé fascinés par son récit.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people