TV

Québec : Un journaliste fait son coming out en direct à la télévision

Québec : Un journaliste fait son coming out en direct à la télévision

François Cormier, un journaliste québécois de 32 ans s'est fait remarquer il y a peu en faisant son coming out en direct à la télévision. Ce qui a été largement salué dans les médias québécois et sur les réseaux sociaux, c'est surtout la façon dont il l'a fait. Non Stop Zappping vous en dit plus.

Ce samedi 8 août, Mika a tenu à dénoncer l'homophobie dont il venait lui-même d'être victime. En effet, alors qu'il est actuellement en tournée dans le monde entier, des affiches faisant la promotion de sa venue dans la ville de Florence, en Italie, ont été taguées. Sur celles-ci, les yeux du chanteur sont barrés et on peut lire le mot "frocio" que l'on peut traduire par "pédé" en français. Un acte contre lequel Mika a décidé de se faire entendre. Il a ainsi publié une photo de ses deux affiches sur les réseaux sociaux accompagnée du message (en italien) "J'avais vu cette photo et mon premier réflexe a été de me taire. Je pensais que c'était mieux d'ignorer ces mots odieux que je connais bien. Mais vous avez raison, il faut rompre le silence. Personne n'a le droit de discriminer quelqu'un d'autre. L'amour fait ce qu'il veut."

"J'ai 32 ans , je suis gay, je suis choyé d'être dans un milieu où l'on peut le dire"

L'homophobie est un problème dans le monde entier, même dans les pays où l'homosexualité n'est pas puni par la loi. Alors qu'il recevait le comédien Jasmin Roy venu faire la promotion de la Semaine de la fierté à Montréal, François Cormier, un journaliste québécois a décidé de faire son coming-out en direct.  "Je voulais vous poser une question à propos des images qui nous sont diffusés de Fierté Montréal" commence-t-il en s'adressant à son invité avant d'ajouter : "Juste pour mettre cartes sur table, moi j'ai 32 ans, je suis gay, je suis choyé d'être dans un milieu où l'on peut le dire. J'habite dans le Village, je fréquente la Fierté"

Plus encore que son coming-out en direct, c'est la façon dont il l'a amené dans la discussion qui a marqué les téléspectateurs québécois, qui sont nombreux à l'avoir salué sur les réseaux sociaux et dans les médias. "C’est rafraîchissant parce que c’est signe que le débat avance, que l’éducation se fait, que le travail de sensibilisation fonctionne, même si c’est long et ardu. Ici, je ne souligne pas le courage de François Cormier, ni l’audace d’un “coming-out”, pas du tout. Je souligne qu’enfin, on peut en parler comme ça, comme on parle d’aller faire son marché. Et ça fait du bien. L’acceptation fait du bien et elle est rassurante" a ainsi déclaré le chroniqueur Stéphane Morneau dans Métro.

 

Réagissez à l'actu people