TV

Quaden Bayles atteint de nanisme : sa vidéo où il veut se suicider émeut le monde entier (Vidéo)

Quaden Bayles atteint de nanisme : sa vidéo où il veut se suicider émeut le monde entier (Vidéo)

Dans une vidéo publiée sur Facebook, Quaden Bayles, 9 ans atteint de nanisme pleure et veut se suicider à cause du harcèlement que lui font subir ses camarades de classe. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La vidéo a fait le tour du monde en moins de 24 heures. On y voit Quaden Bayles, 9 ans, assis sur le siège d’une voiture en larmes. Sa mère le filme et en voix-off explique "Parents, éducateurs, enseignants, voici l’effet qu’a le harcèlement." L’enfant relève alors la tête et dit à sa mère : "Donne-moi un couteau, je veux me suicider." "Voici ce que fait le harcèlement", continue la mère. "Donc, est-ce que vous pouvez éduquer vos enfants, vos familles, vos amis parce qu’après vous vous demandez pourquoi les enfants se suicident ?" La vidéo est tragique. L’enfant atteint de nanisme sort d’une journée d’école très éprouvante et demande un couteau pour se suicider en pleurant. Et sa mère d’expliquer que c’est tous les jours pareils.

Hugh Jackman lui a apporté son soutien

Dès sa publication sur Facebook mardi 18 février, elle a été partagée et reprise par de nombreux médias. L’effet boule de neige est atteint le vendredi 21 février où le phénomène devient mondial. A tel point que de nombreuses personnalités ont délivré des messages de tolérance sur les réseaux sociaux. A l’image de l’acteur australien Hugh Jackman qui face caméra explique qu’il sera toujours l’ami de Quaden. Une cagnotte a même été créée pour obtenir des fonds et amener le petit dans un parc d’attractions comme le résume le reportage du JT de M6 le 12.45. Sur Twitter le hastag #WeStandWithQuaden a relayé des milliers de fois. Mais comme tout phénomène devenu mondial, la vidéo n’a pas tardé à être taxée de fake news et des internautes ont remis en cause sa véracité allant jusqu’à affirmer que le petit garçon a 18 ans et que c’est un acteur.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people