TV

Punchline : François Fillon taclé par Michel Onfray (vidéo)

Punchline : François Fillon taclé par Michel Onfray (vidéo)

Ce lundi 29 juin, Michel Onfray était l'invité de "Punchline" sur CNews. Présent en duplex, le philosophe n'a pas mâché ses mots sur François Fillon, dont le procès s'était déroulé plus tôt dans la journée. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce lundi 29 juin était particulièrement rythmé par la politique. Entre les résultats des élections municipales de la veille, qui ont suscité de vives réactions, c'était également le jour du procès du couple Fillon. L'ancien Premier ministre français, son épouse Pénélope et son ancien suppléant Marc Joulaud, ont tous les trois été déclarés coupables par le tribunal correctionnel. François Fillon a été condamné à cinq ans d'emprisonnement, dont deux ans ferme, mais les avocats du couple ont fait appel. Ce procès a bien évidemment déchainé les passions et Michel Onfray était invité en duplex dans "Punchline", sur CNews pour revenir sur cette affaire. Le philosophe n'a pas été tendre avec l'homme d'État français !

"Se réclamer lui politiquement, c'est déjà une erreur"

Michel Onfray s'est exprimé dans "Punchline" et a donné son point de vue sur François Fillon. Le philosophe français n'y a pas été par quatre chemins et a expliqué : "C'est l'arroseur arrosé. C'est un peu ridicule de faire savoir qu'on est gaulliste quand on a vôté 'oui' à Maastricht, quand on a détruit la souveraineté française, quand on a fait toute une politique, qui est une politique de droite et qu'on sait que cela n'a pas grand chose à voir avec le général De Gaulle. Se réclamer lui politiquement, c'est déjà une erreur, mais alors se réclamer lui de sa morale, de sa droiture, de sa pureté morale d'une certaine manière, c'est évidemment problématique quand on sait qu'on a derrière soi quelques casseroles. Il n'était pas sans savoir qu'il se comportait mal, qu'il n'était pas moral et qui en appelait à la morale pour dire que lui l'était alors que les autres ne l'étaient pas.". Le message est passé...

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people