TV

Punchline : excédée par ses invités, Laurence Ferrari lance la publicité pour couper court au débat (Vidéo)

Punchline : excédée par ses invités, Laurence Ferrari lance la publicité pour couper court au débat (Vidéo)

Chaude ambiance lundi soir sur le plateau de l'émission "Punchline" ! Laurence Ferrari a été obligée de siffler la fin de partie entre deux médecins à propos du Covid-19. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Le coronavirus fait s'échauffer les esprits. Les Français sont plus divisés que jamais entre ceux qui font croient que la maladie ne les touchera pas, ceux qui au contraire pensent qu'il faut faire plus attention. Les dernières décisions du gouvernement de fermer les bars a rajouté de l'huile sur le feu, la plupart des habitants ne comprenant pas que l'on ferme les bars mais qu'on les laisse s'entasser dans les transports en commun. Sur les plateaux télé aussi, l'ambiance vire parfois à l'orage entre les spécialistes. Nouvel exemple ce lundi 5 octobre dans l'émission "Punchline" animée par Laurence Ferrari. La journaliste a dû siffler la fin de la partie entre Martin Blachier et Jean-François Toussaint.

"Il y en a ras-le-bol", tacle Laurence Ferrari

Les deux spécialistes se sont affrontés sur le sujet du Covid-19. Alors que Martin Blachier se montrait alarmiste sur l'augmentation du nombre de personnes en réanimation, Jean-Fançois Toussaint temporisait. Une attitude qui a fortement déplue à Martin Blachier qui s'est énervé. "Vous dites vraiment n'importe quoi ! Il se passe quoi là, monsieur le grand spécialiste du Covid ?", s'est-il emporté. "Monsieur Blachier, on peut débattre mais dans le respect des interlocuteurs ! Pas besoin de jeter des anathèmes et des noms d'oiseaux !", l'a repris Laurence Ferrari. Mais entre les deux hommes le ton est vite monté et aucun n'écoutait l'autre. Le débat a viré à la cacophonie, à tel point que Laurence Ferrari a été obligée de les interrompre. "On ne vous mettra pas d'accord ! On va ramener un tout petit peu de calme et de sérénité sur ce plateau !"

Insuffisant pour ramener de l'ordre. La journaliste a été contrainte d'envoyer la pub. "Ça vole trop bas pour moi là ! Soit vous vous respectez, soit on arrête le débat là et il y en a un des deux qui sort ! Ça suffit maintenant ! On n’est pas dans une cour de récré ! Il y a des centaines de milliers de Français qui n'en peuvent plus de ses dissensions entre les médecins à qui on dit tout et n'importe quoi tous les jours ! Je vous assure qu'il y a un ras-le-bol. Arrêtez c'est insupportable ! Il n'y a pas de calme et sérénité, on va faire une petite pause."

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people