TV

Punchline : comparée à une hôtesse de l'air par Gilbert Collard, Laurence Ferrari réplique (vidéo)

Punchline : comparée à une hôtesse de l'air par Gilbert Collard, Laurence Ferrari réplique (vidéo)

Gilbert Collard était l'invité de Laurence Ferrari dans son émission, Punchline, ce dimanche 22 janvier. Après avoir dévoilé que son âne se nommait Ségolène (Royal), il a tenu des propos choquants sur les migrants et comparé Laurence Ferrari à une hôtesse de l'air. Une séquence que Non Stop Zapping vous propose de retrouver.

Ce dimanche 22 janvier midi, Laurence Ferrari a reçu Gilbert Collard sur le plateau de son émission, Punchline. Ce dernier s'est beaucoup fait remarquer au cours de cette dernière. Pour commencer, il a expliqué avoir un âne. Dans une séquence filmée près de chez lui, on peut le voir parler de ce dernier à ses côtés. "Il n'est pas très intelligent. Il est un peu... réfractaire. " "Comment il s’appelle ?", lui a demandé la journaliste. "Je n’oserais pas vous le dire. Ça ferait polémique, une fois de plus." "Dites-moi !", a insisté la journaliste. Faisant mine de ne rien lâcher, il déclara que lui et l’âne au nom mystérieux allaient prendre congé. Alors qu’il savait que les caméras filmaient encore, il a fini par lancer en partant à son âne : "Allez, Ségolène, on y va !". Un petit clin d’œil à sa collègue Ségolène Royal, qui doit être ravie de cet hommage. Du pur Gilbert Collard…

Gilbert Collard, macho avec Laurence Ferrari ?

S’en est suivi sur le plateau un échange assez tendu avec Laurence Ferrari. Gilbert Collard a commencé par dire que les migrants allaient prendre la place des SDF en France, et qu’il fallait d’abord aider "nos SDF". Des propos qui n’ont pas du tout plu à Laurence Ferrari, qui l’a immédiatement remis à sa place en lui expliquant que les Français ne faisaient pas de différence entre un migrant et un SDF, qu’il fallait être humain avant tout. Le cas de l’homme ne s’est pas arrangé par la suite : en effet, il a lâché pendant la conversation : "Quand vous avez dit, avec votre voix complètement compatible à celle des aéroports…" Laurence Ferrari s’est alors braquée contre lui :  "Oh, quelle insulte. Franchement, ce n’est pas de votre niveau." Il s’est en réponse emmêlé les pinceaux : "Hôtesse de l’air, ce n’est pas une insulte !" La présentatrice a fini par l’accuser de machisme avant de lancer une plage de publicité. La présentatrice ne s'est pas fait de nouvel ami parmi les politiciens ! Elle qui avait déjà eu un règlement de compte avec Arnaud Montebourg en janvier... 

Par M. H

Réagissez à l'actu people