TV

Port du masque obligatoire : Paris aussi va l'imposer dans la rue pour faire face au Covid-19 (Vidéo)

Port du masque obligatoire : Paris aussi va l'imposer dans la rue pour faire face au Covid-19 (Vidéo)

Alors que le nombre de villes en France qui oblige le port du masque dans la rue ne cesse d'augmenter, la capitale faisait jusqu'ici figure d'exception. Mais c'est bientôt fini. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La Rochelle, Lorient, Argelès-sur-Mer... Les communes en France qui ont rendu le masque obligatoire à l'extérieur sont de plus en plus nombreuses. Depuis le lundi 20 juillet, il est obligatoire dans les lieux clos fermés accueillant du public, mais vu la recrudescende de cas, certains maires ont préféré l'imposer aussi dans la rue. Une décision qui ne fait pas que des heureux. Chez nos voisins allemands, 17 000 personnes ont manifesté samedi 1er août contre les mesures sanitaires et justement, le port du masque obligatoite. Si en France, il n'y a pas rien eu de tel pour l'instant, les anti-masques sont de plus en plus nombreux. Las, il va falloir s'y habituer y compris dans la capitale ! Car si jusqu'à présent Paris n'était pas concernée, la donne devrait changer d'ici la semaine prochaine.

Les quais de Seine et le canal Saint-Martin particulièrement visés

En effet, la maire PS réélu Anne Hidalgo a demandé au préfet de rendre obligatoire le port du masque en extérieur à Paris dans certains lieux très fréquentés. Le canal Saint-Martin, lieu très prisé des parisiens à l'heure de l'apéritif, fait partie des endroits visés. En effet, les distances de sécurité et les gestes barrières sont rarement respectés et les rassemblement pourtant y sont nombreux. Les quais de Seine, les parcs et jardins mais aussi les gares seront concernés par le port du masque en extérieur. Autre lieu où il faudra vous couvrir le visage : les files d'attentes. La mesure devrait être mise en place d'ici la fin de semaine, en début de semaine prochaine au plus tard. Cela s'explique par le regain de l'épidémie à Paris et en Seine-Saint-Denis. Qui plus est, le nombre de patients en réanimation est reparti à la hausse depuis deux jours.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people