TV

Pornocratie : Le reportage choc de Canal + sur l’industrie du X réalisé par Ovidie (Vidéo)

Pornocratie : Le reportage choc de Canal + sur l’industrie du X réalisé par Ovidie (Vidéo)

Le 18 janvier prochain, "Canal +" va diffuser sur son antenne un nouveau documentaire choc intitulé "Pornocratie". Dans ce reportage, l’ex-actrice porno devenue réalisatrice, Ovidie, tente à la manière d’une lanceuse d’alerte de dénoncer les pratiques des nouveaux géants de l’industrie du X. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Dans "Pornocratie", documentaire choc sur l’industrie du X, qui sera diffusé le 18 janvier prochain sur Canal +, l’ex-actrice porno devenue réalisatrice, Ovidie, lève le voile sur les nouvelles méthodes des géants du porno. Ainsi, elle va s’intéresser à la multinationale "MindGeek", qui réalise plus de 100 milliards de vues chaque année grâce aux plateformes, également appelées "tubes", comme PornHub, YouPorn, RedTube, Brazzers… "En dix ans, les sites de streaming gratuits YouPorn et Porn-Hub, construits sur le modèle de YouTube, ont étendu leur monopole sur 95 % de la consommation mondiale de vidéos sexuelles. Nous sommes passés d'une constellation de petits producteurs - pas tous recommandables, mais qui respectaient à peu près le cadre légal - à un système de multinationales", a confié Ovidie pour le site "ELLE".

L’industrie du X n'est que le symptôme d'une société sexiste

Dans "Pornocratie", Ovidie, dévoile également que l’appât du gain se fait au détriment des conditions d’hygiène et du respect des acteurs et actrices pornos. "Les conditions sanitaires des tournages se sont dégradées et, surtout, les pratiques sont de plus en plus hard. Nous atteignons un degré de violence inédit. Par ailleurs, les actrices se retrouvent désormais sans leur accord sur ces sites gratuits et leurs vidéos sont piratées (…) Les uns brassent des affaires, tandis que les autres encaissent physiquement et doivent faire face en plus à un mépris généralisé. Ce que nous voyons aujourd'hui avec l'industrie du X n'est que le symptôme d'une société sexiste, mais aussi d'un monde du travail en mutation où les plateformes informatiques font la loi", a déploré Ovidie toujours dans "ELLE". Un reportage qui risque de faire beaucoup de bruit. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people