TV

Polémique Maxime Hamou : Gérard Holtz prend sa défense et critique la réaction de la journaliste (vidéo)

Polémique Maxime Hamou : Gérard Holtz prend sa défense et critique la réaction de la journaliste (vidéo)

Mercredi 31 mai, Gérard Holtz était présent sur le plateau de "C à vous" sur "France 5". Invité à s’exprimer sur la polémique autour de Maxime Hamou, le journaliste sportif a pris la défense du joueur de tennis. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Les faits se sont passés en marge de Roland-Garros mais ont eu un impact conséquent sur le reste de la compétition. Lundi 29 mai, Maly Thomas, journaliste d’"Eurosport" interviewait le joueur de tennis de 21 ans, Maxime Hamou. Celui-ci a alors adopté un comportement très étrange voire déplacé à l’encontre de la journaliste. Très vite, la séquence a été jugée "sexiste" et certains y ont même vu une agression sexuelle en direct. Par la suite, Henri Leconte qui présentait l’émission sur "Eurosport" à ce moment-là a tenu à s’excuser pour le manque de réaction en plateau. La Fédération française de tennis a décidé de retirer l’accréditation de Maxime Hamou.

Erreur de jeunesse ?

Mais si beaucoup condamnent le comportement du jeune joueur, certains trouvent la sanction beaucoup trop sévère. C’est le cas de Gérard Holtz, invité de "C à Vous" mercredi 31 mai. Au sujet de la polémique, le journaliste sportif estime que : "c’est trop sévère". S'il a été choqué par les images, pour Gérard Holtz Maxime Hamou n’est qu’un "gamin". "Si on ne pardonne plus aux gamins, où on va aujourd’hui ? Tout prend des proportions extraordinaires" a-t-il poursuivi. Il a également critiqué le comportement de la journaliste : "elle aurait pu peut-être réagir, quand on est en direct il faut aussi de temps en temps réagir" a t-il dit. À la suite de ce dérapage, Maly Thomas avait déclaré : "Si je n'avais pas été en direct je l'aurais giflé". Quoiqu'il en soit, il faut l’avouer : la France ne brille pas dans cette compétition, et sûrement pas par le comportement de ses joueurs. Il y a quelques jours, c'est Laurent Lokoli qui refusait de serrer la main de son adversaire, le slovaque Martin Klizan.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people