TV

Pierre Ménès révèle avoir été atteint d’un cancer, son témoignage poignant dans C à Vous (Vidéo)

Pierre Ménès révèle avoir été atteint d’un cancer, son témoignage poignant dans C à Vous (Vidéo)

Depuis son retour dans le "Canal Football Club", le 2 avril dernier, Pierre Ménès écume les plateaux télé pour se confier sur sa double greffe du foie et d’un rein. Et mardi soir, sur le plateau de "C à Vous", le journaliste a livré un témoignage poignant et a notamment révélé que les effets secondaires de sa maladie lui ont développé un cancer. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 2 avril dernier, après plusieurs mois à se remettre d’une double greffe du foie et du rein, Pierre Ménès faisait son retour au "Canal Football Club". Et depuis, le journaliste écume les plateaux télé pour présenter son livre, "Deuxième mi-temps", dans lequel il raconte son combat contre la maladie. Et mardi soir, dans "C à Vous", Pierre Ménès a livré un témoignage poignant et notamment en évoquant son donneur. "La mort donne la vie, on ne peut rien dire d’autre. Cette personne elle est morte, et si je n’avais pas reçu ces greffons, une semaine après je serais mort aussi (…) Tout est anonyme, l’inscription sur les listes est anonyme, je le répète à chaque fois que je fais une interview sur le sujet : il n’y a pas de liste VIP pour les greffés. Il y a juste que quand on a la pathologie foie-rein, on est prioritaire."

Pierre Ménès a attendu la mort

Puis, Pierre Ménès, ému, a révélé avoir subi de nombreux effets secondaires qui aurait pu lui être fatal. "J’ai fait le grand chelem : encéphalopathie, l’ascite, le cancer à la fin, un petit cancer, cancer d’un centimètre et demi. Il faut s’alarmer à partir de cinq centimètres." Pierre Ménès a même évoqué le fait qu’il attendait la mort. "Tu es un légume, tu n’es plus rien, tu n’arrives plus à marcher, tu ne dors plus, tu vomis tous les matins, tu ne peux même plus aller aux toilettes… je n’ai pas pissé du mois de juillet au mois décembre. A la fin, on me ponctionnait dix litres d’ascite tous les quatre jours. Ce n’est pas à souhaiter même à son pire ennemi." Poignant.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people