TV

Pierre Ménès menacé de mort sur les réseaux sociaux, il réplique

Pierre Ménès menacé de mort sur les réseaux sociaux, il réplique

Pierre Ménès est connu pour ses coups de gueule, surtout en matière de football. Ses prises de position et ses critiques ne font pas toujours l'unanimité. Aussi, le chroniqueur du Canal Football Club s'attire souvent les foudres des supporters des équipes qu'il a taclé. Mais, parfois certains vont trop loin, notamment sur les réseaux sociaux où il arrive que des internautes insultent et menacent Pierre Ménès.

Ce lundi 28 septembre, Pierre Ménès était l'invité de Marion Ruggieri dans Il n'y en a pas deux comme ELLE sur Europe 1. Le journaliste sportif que l'on peut voir chaque semaine dans le Canal Football Club sur Canal+ a notamment évoqué son avenir sur la chaîne après l'arrivée de Vincent Bolloré. Si le nouveau patron du groupe semble en inquiéter plus d'un, Pierre Ménès reste plutôt serein. Il a ainsi expliqué qu'il n'a encore jamais été en contact avec le grand patron avant d'ajouter "Croyez bien que je le regrette mais je n'ai pas eu le début du commencement d'une consigne pour changer ma façon d'être." Il a ensuite affirmé qu'il "y a une grande part de fantasmes" au sujet des changements opérés par Vincent Bolloré au sein du groupe Canal+. De toute façon, le consultant en est persuadé, le Canal Football Club "n'est pas menacé, on a fait 1,6 million hier donc je ne crois pas non, parce que c'est important aussi l'audience !"

"Je n'accepte pas les insultes et les menaces de mort"

Au micro de Marion Ruggieri, Pierre Ménès a en revanche poussé un petit coup de gueule contre les réseaux sociaux et surtout contres les internautes qui, cachés derrière leurs écrans se permettent de lui manquer de respecter, de l'insulter et pire encore de le menacer de mort. "La seule plateforme où j'ai une activité publique c'est Twitter. C'est parfois très drôle, c'est parfois très instructif.  Mais c'est un endroit où tout le monde est planqué, il y a une lâcheté sans nom" a-t-il ainsi expliqué avant d'ajouter "Je n'accepte pas les insultes et les menaces de mort. Sur Twitter, j'en reçois régulièrement. Ce n'est qu'un trou du cul qui a chié derrière un ordinateur."

Pour lutter contre les internautes qui s'en prennent à lui de la sorte, Pierre Ménès a une technique simple : il les bloque. Le chroniqueur du Canal Football Club plaisante d'ailleurs : "Je pense que depuis le mois de juillet, jai dû bloquer 2 à 3 000 marseillais." Marion Ruggieri lui demande alors si en plus de bloquer les internautes qui vont trop loin, il lui est déjà arrivé de porter plainte. Sa réponse ne se fait pas attendre : "Vous me voyez arriver au commissariat en disant que je vais porter plainte contre un mec, on ne sait même pas qui c'est".

 

 

Réagissez à l'actu people