TV

Patrick Poivre d’Arvor : il accuse Nicolas Sarkozy d’être responsable de son éviction de TF1 (vidéo)

Patrick Poivre d’Arvor : il accuse Nicolas Sarkozy d’être responsable de son éviction de TF1 (vidéo)

Ce mardi 21 février, Patrick Poivre d’Arvor sera l’invité de Marc-Olivier Fogiel dans l’émission "Le Divan" diffusée en deuxième partie de soirée sur France 3. Il maintient que Nicolas Sarkozy est responsable de son départ précipité de TF1. Non Stop Zapping vous propose de découvrir cette séquence en exclusivité.

Patrick Poivre d’Arvor garde un goût amer de son départ de TF1. Près de dix ans après avoir présenté son dernier JT sur la première chaîne, il n’en démord pas : il n’aurait pas dû quitter son poste. C’est en tout cas ce qu’il va de nouveau affirmer sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel. Pour l’ancienne star du 20h, il n’y a pas de doute possible. Selon lui, Nicolas Sarkozy - alors Président de la République et proche du patron de TF1 de l’époque, Nonce Paolini - a orchestré son licenciement. S’il avait déjà défendu cette hypothèse dans les médias, et notamment dans "C à vous" en mars dernier ou dans "Vivement Dimanche", il va de nouveau accuser l’ex-chef de l’État de l’avoir poussé vers la sortie en juillet 2008.

PPDA est dans l’incompréhension totale

"Tout allait très bien à ce moment-là. Les audiences étaient magnifiques, il y avait une très bonne ambiance avec la rédaction. On comprend que les temps politiques entre guillemets ont changé et qu’il faut que vous changiez aussi à votre tour parce qu’on l’a demandé à votre patron. Le meilleur ami du président de l’époque était en effet le propriétaire de TF1...", lâche le futur animateur de CNews dans l’extrait que l’émission a dévoilé ce jour sur son compte Twitter. Dans le programme de France 3, PPDA reviendra également sur un épisode tragique : la mort de sa fille en janvier 1995. Il expliquera avec émotion comment il a fait le deuil de Solenn, alors âgée de 19 ans et atteinte d’anorexie mentale, en se plongeant corps et âme dans le travail.

Par Katia Rimbert

Réagissez à l'actu people