TV

Patrick Bruel : Ses enfants au stade de France lors des attentats, il raconte dans C à Vous (Vidéo)

Patrick Bruel : Ses enfants au stade de France lors des attentats, il raconte dans C à Vous (Vidéo)

Patrick Bruel est actuellement en pleine promotion de son nouvel album. Et alors qu’il était invité dans C à Vous ce vendredi 2 novembre, le chanteur est revenu sur le soir des attentats le 13 novembre 2015, alors que ses enfants se trouvaient au stade de France. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La promotion continue pour Patrick Bruel. La semaine dernière, le chanteur était l’invité de Laurent Delahousse sur le plateau de "20h30 le dimanche" sur France 2. Et rapidement, Patrick Bruel avait fait des confidences sur la mort de Johnny Hallyday, alors qu’il était très proche du rockeur : "C'était un magnifique parcours avec Johnny depuis notre première rencontre jusqu'à notre dernier déjeuner. J'habite Los Angeles depuis deux ans maintenant, dans un quartier très proche du sien, nous nous voyions très régulièrement. C'était quelqu'un de très fort, de très étonnant. Moins il y avait de monde, plus il se livrait, plus il parlait (...) C'était des moments rares. Il a fait beaucoup et il a été là plein de fois. On a vécu des moments forts, des moments drôles, des moments émouvants. Il y avait une jolie complicité".

"Une des pires soirées de ma vie"

Ce vendredi 2 novembre, Patrick Bruel était invité dans l’émission C à Vous. Et alors que l’équipe évoquait les attentats du 13 novembre 2015 qui avaient touché la France, Patrick Bruel est revenu sur ce moment, alors que ses enfants étaient au stade de France : "Forcément une des pires soirées de ma vie, mais comme c’est la pire soirée de la vie de quasiment tout le monde, à titre personnel, mais il ne faut pas le ramener à titre personnel, enfin moi je me trouvais en Italie, j’avais donné mes places à Amanda pour qu’elle emmène les enfants voir le match. Quand tu es devant ta télévision et que tu vois le match France-Allemagne et que tu vois, tu entends les choses et qu’en même temps tu as le bandeau en dessous qui t’annonces le Bataclan, et tu es coincé dans un endroit où tu n’auras pas d’avion avant 6h du matin pour essayer de rentrer. Et puis surtout tu rentres le lendemain matin, tu prends dans tes bras deux enfants et tu essayes de leur expliquer l’inexplicable (…) ça faisait froid dans le dos".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people