TV

Paris en ligne : Peut-on gagner sa vie grâce aux jeux d'argent virtuels ? (vidéo)

Paris en ligne : Peut-on gagner sa vie grâce aux jeux d'argent virtuels ? (vidéo)

Ce dimanche 9 juin dans le JT de M6 du 19 / 45 nos confrères se sont intéressés aux gains remportés lors de paris en ligne. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Alors que le Tournoi de Roland-Garros vient de se clôturer ce 9 juin, que la Coupe du monde de football féminine a débuté le vendredi 7 juin et que les éliminatoires du Championnat d'Europe de football 2020 sont toujours en cours jusqu'au 19 novembre 2019, les paris s'accumulent. En effet, un nombre important de personnes tentent de remporter de l'argent en misant sur l'équipe ou encore le sportif qui remporteront une compétition à venir. L'autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) vient de publier son rapport d'activité annuel. De quoi inspirer nos confrères de M6 lors du JT de 19 / 45 du dimanche 9 juin. "La dépense annuelle par joueur a diminuée", explique Franck Edard. Si les parieurs misent moins d'argent, ils sont en tout cas de plus en plus nombreux. Pour les paris hippiques en 2017, ils étaient 455.000 contre 511.000 en 2018.

Beaucoup plus de perdants que de gagnants

Du côté du poker, les joueurs sont plus de 73.000 par rapport à l'année 2017. Enfin, les sites de paris sportifs semblent vivre leurs beaux jours puisqu'ils sont passés de 1.365.000 joueurs en 2017 contre 2.195.000 l'année d'après. La coupe du monde de football a été pour beaucoup responsable de cette forte augmentation puisque plus de 800.000 comptes de joueurs se sont créés pendant cet événement. Les parieurs sont essentiellement des hommes puisqu'un d'entre eux seulement sur 10 est une joueuse. Petit conseil pour les parieurs acharnés : Il ne vaut mieux pas se leurrer, car ces jeux d'argent en ligne ne permettent pas de devenir riche très facilement. Toujours d'après le rapport de l'Arjel, en 2018 un total de 85 % des joueurs ont perdu et seulement 1.5 joueur sur 10.000 parvient à remporter 12.000 euros par an. De quoi rendre un peu plus lucide donc.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people