TV

Thé ou Café - Muriel Robin se confie sur l'aide aux migrants : "On le fait pour ne pas avoir honte"

Thé ou Café - Muriel Robin se confie sur l'aide aux migrants : "On le fait pour ne pas avoir honte"

Depuis plusieurs jours, les personnalités françaises se sont mobilisées pour venir en aide aux migrants à l’instar de Muriel Robin. Invitée sur le plateau de Thé ou Café sur France 2, l’humoriste s’est confiée sur ce choix de donner un de ses cachets pour aider les réfugiés.

Il n’aura fallu qu’une photo pour que le monde entier se mobilise pour les migrants. Après la vision d’un enfant syrien de trois ans retrouvé mort moyé sur une plage de Turquie, plusieurs artistes français ont vivement réagi dans les médias.  Après un coup de gueule de la part de Gérard Depardieu, Alex Lutz a lancé une pétition qui a été signée par plus de 65 personnalités : "Ces enfants sont les nôtres, leurs parents sont nos semblables, nous ne formons qu'une seule humanité. Voilà ce que nous avons pensé. Crié plutôt. Et la rage n'est pas retombée".

"je pense toujours que je ne fais pas assez pour les autres"

Muriel Robin fait partie des stars françaises qui souhaitent apporter leur aide aux migrants. L’humoriste, invitée sur le plateau de l’émission Thé ou Café sur France 2, a expliqué son engagement : "Il y a un moment, il y a quelque chose qui vous tape le cœur et qui fait que le mot insupportable prend vraiment son vrai sens. Moi je suis très très troublée (…) de continuer à vivre dans mon confort et je pense toujours que je ne fais pas assez pour les autres, que je ne donne pas assez". L’humoriste, de retour au théâtre depuis début septembre, a d’ailleurs raconté avoir déjà hébergé une sans-abri dans le passé : "J’ai hébergé quelqu’un qui habitait en bas de chez moi, il y a 20 ans, une dame. Il faisait froid, j’étais toute seule (…) J’ai fait monter cette dame mais ça c’est très très mal passé car des amis à elle sont venus, je ne m’en sortais plus".

Mais malgré ce mauvais souvenir, pour Muriel Robin il est important d’aider les migrants car tout le monde est concerné par cette triste affaire : "On le fait aussi pour soi, pour ne pas avoir honte. On est concerné, on ne peut pas voir des choses comme ça et ne rien faire (...) J’allais faire un chèque puis y’a un mouvement qui s’est lancé et je me suis mis dedans (…) Je l’ai fait car j’avais envie, c’était spontané".


 

 
 

Réagissez à l'actu people