TV

Thé ou Café : Edouard Baer dans la peau d’un candidat à la présidentielle, l’amusante vidéo

Thé ou Café : Edouard Baer dans la peau d’un candidat à la présidentielle, l’amusante vidéo

Edouard Baer est un passionné de politique. Enfant, il souhaitait agir pour son pays. Le temps de quelques minutes, Catherine Ceylac lui permet de devenir candidat à l’élection présidentielle. Une vidéo que nous vous faisons découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Ce samedi 7 janvier, Edouard Baer a accepté pour la première fois de répondre aux questions de Catherine Ceylac dans son émission. Le réalisateur présente son tout nouveau film "Ouvert la nuit". Il est possible pour les fans de l’acteur d’en apprendre plus sur la carrière de ce dernier. Enfant, il souhaitait faire de la politique : "J’aimais le fait qu’on puisse changer les choses […] intervenir dans le cours des choses" expliquait-il. L’acteur s’est toujours exprimé sur la politique et Edouard Baer avait poussé un coup de gueule sur Facebook en raison du remaniement. Non Stop Zapping vous faisait découvrir cet étonnant message.

"Votez pour moi en sachant qu’une fois élue, je renoncerais à ce poste"

Depuis quelques mois, tous les politiques comme les journalistes ne jurent que par les prochaines élections présidentielles. Le renoncement de François Hollande à un second mandat avait étonné toute la presse et il est temps pour les Français de découvrir leurs futurs candidats. Catherine Ceylac permet à Edouard Baer de devenir un homme politique, le temps de quelques minutes. Par un discours, il doit convaincre les Français de voter pour lui. "Ne votez pas pour moi parce que c’est moi, mais votez pour moi en sachant qu’une fois élue, je renoncerais à ce poste. En votant pour moi, vous gagnerez du temps, avant de choisir un vrai candidat qui risque, lui, d’être président. Vous passerez par cette incongruité, d’un homme qui arrive déjà à dire ce mot, mais de quelqu’un qui n’a pas de projets, qui n’a pas envie d’être là et qui vous foutera bien la paix après", explique-t-il. 

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people