TV

ONPC : Yann Moix violemment taclé par Michel Onfray !

ONPC : Yann Moix violemment taclé par Michel Onfray !

Ce samedi 19 septembre Laurent Ruquier et ses chroniqueurs recevaient le rappeur Nekfeu, l’acteur Louis Garrel et le philosophe Michel Onfray. Ce dernier est revenu sur son désaccord avec le journal Libération, et le ton est rapidement monté entre le philosophe et Yann Moix. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce samedi 19 septembre Michel Onfray était invité dans l’émission pour revenir sur son désaccord avec le journal Libération. Il y a plusieurs jours, le philosophe avait évoqué dans une interview pour le Figaro la photo du petit enfant syrien : "A l’ère numérique, une photo peut-être une manipulation à la portée du premier venu". Des propos qui avaient fortement déplu à Libération qui avait ensuite interpellé Michel Onfray en Une de son édition. Face à l’attaque du journal, le philosophe avait annoncé sur Twitter qu’il allait revenir sur la polémique sur France 2 : "La Une de Libé et 5 pages de haine contre moi ! Pour une fois ils vont vendre leur journal. Réponse chez L.Ruquier samedi soir".

"LA pensée ce n'est pas pour vous"

Et sur le plateau d’On n’est pas couché, le ton est rapidement monté entre Michel Onfray et Yann Moix. Le chroniqueur est revenu sur la fameuse Une, et a demandé au philosophe sa notion du mot "peuple" ce à quoi Michel Onfray répond : "Si vous aviez parlé moins longuement, j’aurais répondu plus rapidement à votre question et je répondrai à votre délire ensuite". Yann Moix rétorque alors "Attention au mot délire, parce qu’il y a délire ennemi après".

Après plusieurs minutes, le philosophe donne enfin sa définition de peuple. Selon lui, "le peuple c’est sur quoi s’exerce le pouvoir, c’est-à-dire pas vous, parce que vous, vous l’exercez le pouvoir (...) la place que vous avez on me l'a proposé , je l'ai refusée". Alors que Yann Moix met Michel Onfray face à ses contradictions, ce dernier tacle directement le chroniqueur : "J’ai dit que vous étiez un excellent romancier, ce que je crois toujours. Mais il ne faut pas vous essayer à la pensée, ce n’est pas pour vous". Loin d’être blessé, Yann Moix répond aussitôt : "Malheureusement Michel, c’est là votre problème, ce que vous appelez la pensée, c’est vous opposer aux autres, être contre tout ce qui se fait, mais en étant contre tout, vous ne faites qu’être, pour, à l’envers, et c’est ça votre problème".


 

 

Réagissez à l'actu people 4
Par Marc_PF | le Dimanche 20 Septembre - 11:24
Symptômatique de ONPC
Voilà, sur cette vidéo, on voit bine l'mabiance de l'émission : Ruquier qui grimace et rit bêtement à chaque diatribe, remarque oiseuse et futilequ elui et ses "chroniqueurs" lancent... et Yann Moix, qui veut péter plus haut qu'il n'a le cul, coupe la parole à Onfray qui lui, sait parler et calmement, pour dire autre chose que des lieux communs et des propos démagogues. Onfray n'a pas pu s'exprimer proprement, si ce n'est heureusement, pour dire aux gens attentifs d'où sort Yann Moix, arriviste, polémiste futile (le premier implique le deuxième, de toute façon) et démagogue, et un mal elevé, en plus. Ce qui est fabuleux est que lorsque Onfray donne sa définition du peuple, avec laquelle je suis assez d'accorkd quoi qu'elle soit aujourd'hui un peu simpliste (vu le nombre de chomeurs profesionnels qu'on a en France), Moi ose le traiter de démagigue pour ensuite parler de 1789, complètement hors-sujet et simpliste, par dessus le marché. Moix fai texactement ce qu'il reproche, faussement à Onfray. Et effectivement, Onfray a raison de dire que ce genre de mauvais journaliste possède effectivement le pouvoir et en abuse sur la pensée des gens du commun qui perdent leur temps à 95% en regardant cette émission (jai essayé et j'ai rapidement compris que j'avais mieux à faire). Ceci dit, je suis heureux d'avoir pu écouter quelques seconde un homme qui me semble être - contrairement à tous les baveux mondains dans le genre de Bernard-Henri Levy - un vrai philosophe, qui ne veut pas produire que de l'air et se rendre populaire à tout prix !
1
Par Babu | le Dimanche 20 Septembre - 12:08
La grenouille et le boeuf....
Chère Léa, Yann et François ; contentez vous de nous commenter des romans , des CD et des films; la philo , c'est pas de votre niveau de journalistes collés à la téléréalité.....et votre agressivité n'ajoute rien de bon à votre ignorance....Sachez écouter et comprendre avant de vous hisser à la tribune du procureur de la gauche caviar qui sait tout et pourfend très démocratiquement toute opposition à la pensée unique....comme hier soir....
1
Par Patin couffin | le Dimanche 20 Septembre - 13:34
franchement mauvais.
Pour une fois que je regarde cette émission-spectacle, j'avoue avoir été servi. Des présentateurs dans un tel état de frustation devant un M. Onfray qui fait ce qu'il peut pour répondre non pas à des questions mais à un interrogatoire... ça fait peur. Aucune retenue, le regard de Moix transpirait la haine. Curieux qu'à son âge il ne sache pas ce qu'est le peuple. Quant à la demoiselle qui s'indignait que ce M. Onfray soit partout ? Mais alors pourquoi l'inviter. Ces deux là ont perdu tout lien avec le peuple. Il est vrai que le marigot parisien a remplacé Versailles. On s'adresse à 2000 personnes. Si la TV est un miroir de la société, je comprends mieux ceux qui peuvent quitter le pays.Avec ces gens l'atrmosphère devient vite irrespirable. Et puis Emilie Freche dans le rôle de madame monte à sa tour, Mironton, mirontaine, c'est quelque chose. Pourvu que ça dure disait Maman Laetitia.
1
Par islander | le Dimanche 20 Septembre - 14:32
petit marquis
Bien vue la comparaison avec le Versailles d'une autre époque... nous verrons par la suite si l'histoire se répète.
0