TV

ONPC : Yann Moix dézingue Jean-Luc Mélenchon et le traite de "dictateur de carton-pâte" (vidéo)

ONPC : Yann Moix dézingue Jean-Luc Mélenchon et le traite de "dictateur de carton-pâte" (vidéo)

Présidentielle oblige, l’équipe de Laurent Ruquier est revenue ce samedi 29 avril sur les résultats de ce premier tour. Alors que l’entre-deux-tours de cette campagne électorale s’intensifie entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, Vanessa Burggraf et Yann Moix ont sévèrement taclé le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon. Plus d’explications à retrouver sur Non Stop Zapping.

La France entame sa dernière ligne droite avant les élections du second tour dimanche 7 mai qui désignera qui de Marine Le Pen ou Emmanuel Macron présidera le pays. Laurent Ruquier et ses deux chroniqueurs sont revenus sur cet entre-deux-tours âpre et compliqué. Alors que de nombreuses célébrités comme Zinédine Zidane appellent à faire barrage au Front national, certains politiques n’ont pas tenu à donner de consignes de vote. C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat du Front de Gauche qui est arrivé en quatrième position en réunissant 19, 3 % des électeurs, refuse de se prononcer sur un possible choix même s’il affirme qu’il ne votera en "aucun cas" pour Marine Le Pen.

"Je suis heureux qu’il ait échoué !"

Alors que la candidate soutenue par le Front national a annoncé ce samedi 29 avril que Nicolas Dupont-Aignan serait son Premier ministre si elle venait à gagner l’élection, ce refus du pacte républicain en agace plus d’un. C’est le cas des deux polémistes de On n’est pas couché. Pour Vanessa Burggraf, cette absence de prise de position et la remise en cause des résultats lors de la soirée du premier tour sont "indignes" de l’homme politique. Mais c’est Yann Moix qui va avoir les mots les plus durs à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon : "On l’a toujours bien reçu ici, il avait fait preuve d’une certaine finesse, d’un certain sens de la République et d’un certain sens de l’État. On s’aperçoit que c’était un petit dictateur de carton-pâte !". L’écrivain va même plus loin : "Je suis heureux qu’il ait échoué aussi près du but parce que c’est le signe d’un homme blessé, humilié par sa défaite". La prochaine confrontation entre les deux hommes risque d’être explosive.

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people