TV

ONPC : Yann Moix avait "un trac infini" pour sa première émission

ONPC : Yann Moix avait "un trac infini" pour sa première émission

Yann Moix était l'invité vendredi matin de Jean-Marc Morandini dans Le grand direct des médias sur Europe 1.Au lendemain de l'enregistrement de la première d'On n'est pas couché, le nouveau chroniqueur est revenu sur son immense stress.

C'est aussi l'heure de la rentrée des classes à la télévision. Samedi soir sera diffusée sur France 2 la première d'On n'est pas couché. L'occasion pour les téléspectateurs de découvrir Yann Moix, le remplaçant d'Aymeric Caron. Clairement pas adepte de la gueule de bois et traînant une réputation déjà bien affirmée, l'écrivain expliquait d'ailleurs jeudi dans une interview à TV Mag qu'il n'avait pas accepté ce nouveau poste pour descendre les invités : "Je vais essayer de ne jamais m'acharner sur les artistes mais plutôt sur les essayistes et politiques qui viennent là pour exposer leurs idées. Donc ils s'exposent à recevoir non pas des coups mais des contradictions".

"Les politiques se proposent à recevoir certains coups"

L'enregistrement de la première ayant eu lieu jeudi, Yann Moix était l'invité de Jean-Marc Morandini dans Le grand direct des médias sur Europe 1 vendredi matin. Et le nouveau chroniqueur de Laurent Ruquier, très attendu, n'a pas caché qu'il était extrêmement inquiet avant d'entrer sur le plateau : "C'est plus que du stress, c'était vraiment un trac infini. J'avais comme une barre sur le front et c'est vrai que je ne voyais plus grand chose". Fort heureusement pour Yann Moix, deux des invités d'On n'est pas couché étaient des amis proches, ce qui l'a aidé à se sentir rapidement à l'aise : "Michel Houellebecq et Christine Angot sont deux personnes que je connais, pas intimement mais que je connais bien dans la vie. Ca m'a aidé hier, j'étais quasiment en famille. Il n'y avait pas d'invité politique, il n'y avait quasiment que des écrivains donc c'était très agréable pour moi".

Enfin après avoir affirmé jeudi à TV Mag qu'il s'efforcerait à ne pas 'taper' sur les artistes, Yann Moix s'est expliqué : "On ne peut pas reprocher à quelqu'un de proposer un roman. Le roman peut ne pas me plaire mais ce n'est pas un crime de proposer un film, un disque... Chacun a son univers, on peut rentrer ou pas dans cet univers. Les hommes politiques et les essayistes, eux, se proposent au débat. Ils se proposent même à recevoir certains coups qu'eux-même donnent". La première de Yann Moix dans On n'est pas couché sera diffusée samedi soir sur France 2.  

Réagissez à l'actu people