TV

ONPC : Yann Moix agace Jean-Louis Debré, "Ce n’est pas la peine que je vienne" (Vidéo)

   / 5  
1
ONPC : Yann Moix agace Jean-Louis Debré, "Ce n’est pas la peine que je vienne"
Jean-Louis Debré, invité sur le plateau d'On n'est pas couché
2
Jean-Louis Debré, invité sur le plateau d'On n'est pas couché
Jean-Louis Debré, en promo de son livre
3
Jean-Louis Debré, en promo de son livre "Ce que je ne pouvais pas dire"
ONPC : Yann Moix agace Jean-Louis Debré
4
ONPC : Yann Moix agace Jean-Louis Debré
Yann Moix, chroniqueur d'On n'est pas couché depuis septembre 2015
5
Yann Moix, chroniqueur d'On n'est pas couché depuis septembre 2015

Invité sur le plateau d’On n’est pas couché, ce samedi 23 avril, Jean-Louis Debré a eu un échange assez houleux avec le chroniqueur Yann Moix. Et pour cause, à chaque réponse qu’il tente de formuler, l’homme politique est interrompu par la recrue de Laurent Ruquier. Ce qui a visiblement agacé Jean-Louis Debré. A tel point que l’ancien président du Conseil constitutionnel a estimé que "ce (n’était) pas la peine" qu’il réponde favorablement à l’invitation de Laurent Ruquier et sa bande. Non Stop Zapping vous donne quelques précisions.

Depuis qu’il a quitté son poste de président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré dévoile de nouvelles facettes de sa personnalité. Astreint à un devoir de réserve depuis sa nomination en 2007, l’homme politique peut enfin s’exprimer librement. C’est par le biais d’un livre, baptisé "Ce que je ne pouvais pas dire", que Jean-Louis Debré a décidé de livrer des anecdotes ultra secrètes sur celles et ceux qu’il a pu côtoyer au cours de sa carrière politique.  

Jean-Louis Debré : "Ce n'est pas la peine que je vienne"

En promo de cet ouvrage, Jean-Louis Debré a accepté de se rendre sur le plateau d’On n’est pas couché, ce samedi 23 avril, sur France 2. Une première pour l’ancien président de l’Assemblée nationale, qui fuyait les plateaux de télévision entre 2007 et mars 2016. Invité par Laurent Ruquier et sa bande, Jean-Louis Debré s’est plié au jeu des questions-réponses avec Léa Salamé et Yann Moix. Mais, l’échange entre Yann Moix et Jean-Louis Debré était plutôt houleux. Agacé de ne pas pouvoir répondre aux questions qui lui sont posées, Jean-Louis Debré s'est légèrement emporté : "Si vous faites les questions et les réponses, ce n’est pas la peine que je vienne. J’aurais mieux fait de rester au Conseil constitutionnel." 

Réagissez à l'actu people