TV

ONPC – NKM flingue Nadine Morano après ses propos polémiques sur la "race blanche" ! (Vidéo)

ONPC – NKM flingue Nadine Morano après ses propos polémiques sur la "race blanche" ! (Vidéo)

Invitée sur le plateau d’On n’est pas couché, Nathalie Kosciusko-Morizet, également appelée NKM, n’a pas épargné Nadine Morano et ses propos sur la "race blanche". En septembre dernier, la députée européenne avait déclaré que "la France est un pays de race blanche". Nadine Morano indiquait également n’avoir pas "envie que la France devienne musulmane". Non Stop Zapping vous donne quelques précisions.

Nathalie Kosciusko-Morizet ne chôme pas. Il y a quelques jours, l’ex-ministre présentait sa candidature à la primaire de droite. Ce samedi soir, Nathalie Kosciusko-Morizet était l’invitée politique de Laurent Ruquier et sa bande sur le plateau d’On n’est pas couché. Interrogée sur les propos chocs tenus par Nadine Morano en septembre dernier, NKM n’a pas mâché ses mots.

NKM : "J’AI DÉTESTÉ CETTE HISTOIRE DE RACE BLANCHE"

Dans la même émission, la députée européenne Nadine Morano avait provoqué la polémique en évoquant la "race blanche". "Vous dites que vous voulez un pays laïque mais que vous voulez faire de la religion musulmane, une religion minoritaire. Vous ne pouvez pas décider dans ce sens qu’une religion est minoritaire, ce n’est pas laïc (...) Nous sommes un pays Judéo-Chrétien de race blanche. La France est un pays de race blanche, c'est sa grandeur d'accueillir des personnes qui viennent d'Afrique et d'autres continents (...) Je n'ai pas envie que la France devienne musulmane, car dans ce cas, ce ne serait plus la France", avait-elle lâché. Face au tollé, Nadine Morano avait publié, quelques jours plus tard, une longue tribune sur Facebook. "Je ne savais pas que le mot ‘race’ était interdit d’usage dans la langue française (…) Dans quel pays vit-on quand on ne peut plus dire que la France est un pays aux racines judéo-chrétiennes et que sa population est en majorité de couleur blanche ? (…) Quand je vais en Côte d’Ivoire, on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne", se défendait-elle. 

Ses dires sont loin d’avoir plu à la classe politique, et notamment à Nathalie Kosciusko-Morizet. Et l’ancienne ministre de l’Ecologie, candidate à la primaire de droite, n’a pas tardé à le faire savoir sur le plateau de Laurent Ruquier. "J’ai détesté cette histoire de race blanche", assure-t-elle avant de poursuivre : "J’ai trouvé qu’en plus, ça réveillait des choses, ça lançait des débats, ça créait des conversations, qui étaient vraiment pas utiles et qui étaient malsaines. Vraiment, j’ai détesté", lance-t-elle. Venue présenter son livre "Nous avons changé de monde", NKM aurait-elle entamé sa campagne ?

Réagissez à l'actu people