TV

ONPC : Le ton monte entre Léa Salamé et Natacha Polony (vidéo)

ONPC : Le ton monte entre Léa Salamé et Natacha Polony (vidéo)

Comme deux autres anciens chroniqueurs d’On n’est pas couché, Audrey Pulvar et Eric Naulleau, Natacha Polony était samedi soir l’invitée de Laurent Ruquier dans ONPC. Et pour son retour sur le plateau du talk-show préféré des Français, la journaliste s’est frottée de près à celle qui lui a succédé, Léa Salamé. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Pour sa dernière émission de l’année, Laurent Ruquier recevait vendredi soir trois de ses anciens chroniqueurs dans On n’est pas couché. Il y a d’abord eu Audrey Pulvar, venue parler de son dernier livre, intitulé Libres et insoumis, et qui aura, comme beaucoup d’invités depuis le début de la saison, subi les attaques, plutôt gentilles cette fois-ci, de Yann Moix. Puis il y a eu Eric Naulleau, apparu pour une fois sans son acolyte Eric Zemmour et qui n’a pas manqué d’en sourire : "J’ai une vie à moi sans Zemmour et qui se passe très bien" a-t-il assuré avant d’expliquer que "le plus féminin des deux, c’est Zemmour paradoxalement. Il a un côté féminin Zemmour".

"Cette vision de l'identité que vous avez est une vision exclusive"

Et puis il y a eu Natacha Polony. Comme ses deux prédécesseurs, l’ancienne binôme d’Aymeric Caron était venue parler de son dernier ouvrage, Nous sommes la France. Un livre à l’intérieur duquel la journaliste développe sa vision de l’identité, avec laquelle Léa Salamé s’est avérée être en profond désaccord : "Cette vision de l'identité que vous avez est une vision exclusive. Au patriotisme souverainiste et donc exclusif que vous avez, j'oppose un patriotisme cosmopolite" a-t-elle lancé, "Si je mets côte à côte votre critique du multi-culturalisme, votre critique de l’Europe, votre volonté de revenir au souverainisme...". Mais Léa Salamé ne pourra jamais aller plus loin, interrompue par sa consoeur : "Les mots que vous employez tels que ‘revenir en arrière’ n’ont rien à avoir avec ce que j’écris dans ce livre où il n’y a aucun retour en arrière. Mais vous essayez de plaquer sur ce livre une grille de lecture qui est que vous avez décidé que j’étais passéiste parce que j’étais souverainiste". Echange tendu et désaccord profond, pas sûr que Natacha Polony et Léa Salamé auraient pu un jour travailler ensemble aux côtés de Laurent Ruquier.

Réagissez à l'actu people