TV

ONPC : Laurent Ruquier tacle les célébrités qui se mobilisent contre le "Hollande bashing" (Vidéo)

ONPC : Laurent Ruquier tacle les célébrités qui se mobilisent contre le "Hollande bashing" (Vidéo)

Dans son émission "On n’est pas couché", Laurent Ruquier a réagi à la pétition de 60 célébrités contre le "Hollande bashing". Loin de les encourager, il dénonce ces élites. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

François Hollande semble être l’un des présidents les moins appréciés de la Vème République. Ses mesures ne cessent d’agiter le pays et même s’il a réussi à faire voter "le mariage pour tous", ses chiffres face au chômage sont catastrophiques. Dans quelques mois, les Français pourront dire s’ils sont satisfaits ou non du quinquennat de François Hollande. Déjà certains hommes politiques appellent les citoyens à dénoncer leur mécontentement dans les urnes. Même les hommes politiques de gauche semblent se désolidariser du Président de la République. Arnaud Montebourg appelle ainsi les électeurs de droite à venir battre François Hollande. Non Stop Zapping vous dévoilait l’étonnante séquence.

"Un grand élan populaire, que des gens au chômage…"

Comme chaque semaine, Laurent Ruquier fait un point sur l’actualité. Un article du "JDD" a affolé la presse et le journal publiait la pétition de 60 personnalités qui se mobilisaient contre le "Hollande bashing". Il était ainsi possible de retrouver des noms comme Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Gérard Darmon, ou encore Benjamin Biolay. Laurent Ruquier n’a pas hésité à tacler ces célébrités qui ne connaissent pas les difficultés financières. "Un grand élan populaire, que des gens au chômage qui ont pris la crise de plein fouet, qui ont du mal à boucler leur fin de mois. J’imagine le mec qui a vu son usine fermer sous François Hollande entendre Agnès B ou Benjamin Biolay leur dire : ‘il ne faut pas faire du Hollande bashing’. Allez hop, une voix supplémentaire pour Marine Le Pen grâce à cette pétition" explique-t-il avec ironie. 

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people