TV

ONPC – Kev Adams : Son touchant discours sur l'antisémitisme (Vidéo)

ONPC – Kev Adams : Son touchant discours sur l'antisémitisme (Vidéo)

Ce samedi 13 février, Laurent Ruquier donnait rendez-vous à ses fidèles téléspectateurs comme tous les week-ends, avec une émission haute en couleur. En effet, sur le plateau d'On n'est pas couché se sont succédées de fortes têtes comme Bernard-Henri Lévy, Dave ou encore Kev Adams. Blessé par le racisme et l'antisémitisme trop répandu en France selon lui, l'humoriste a livré un touchant message. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Tous les samedis soirs, Laurent Ruquier et ses deux chroniqueurs, à savoir Léa Salamé et Yann Moix, donnent rendez-vous aux téléspectateurs de France 2, avec le dorénavant cultissime talk-show, On n'est pas couché. Et au programme de ce samedi 13 février, le présentateur avait mis du lourd. En effet entre Dave, Bernard-Henri Lévy ou encore Kev Adams, ce ne sont que des fortes têtes qui se sont succédées dans le fauteuil de l'émission.

"Je suis fatigué de l’antisémitisme et du racisme"

Alors que Bernard-Henri Lévy était présent afin d'assurer la promotion de son dernier ouvrage intitulé L'Esprit du Judaïsme, Kev Adams s'est laissé aller à une petite intervention des plus touchante.  En effet, malgré son jeune âge, l'humoriste a tenu a pousser un petit coup de gueule contre le racisme et plus particulièrement l'antisémitisme, qu'il trouve encore bien top présent en France.

« Je suis fatigué de l’antisémitisme et du racisme, qui sont réels dans notre pays. Et quand je parle à cette jeune génération de 17, 18, 19 ans, ils en ont marre d’être jugés parce qu’ils sont juifs, musulmans, athées ou chrétiens. Et j’espère que ces jeunes qui ont 15 ans, qui ont 20 ans aujourd’hui retourneront à ce monde de l’école primaire (…). J’aimais bien l’école primaire pour ça parce qu’on jouait tous ensemble, les musulmans, les juifs, les chrétiens, ceux qui étaient chinois, ceux qui étaient d’origine africaine et on s’en foutait de savoir qui était contre qui et qui était pour quoi. De temps en temps j’aimerais retourner à l’école primaire… »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people