TV

ONPC : Frédéric Chau se confie sur sa crise identitaire "Je me suis efforcé d’être plus blanc que blanc"

ONPC : Frédéric Chau se confie sur sa crise identitaire "Je me suis efforcé d’être plus blanc que blanc"

Il y a quelques semaines, Frédéric Chau a sorti son autobiographie, "Je viens de si loin". Invité sur le plateau d’On n’est pas couché sur France 2 pour parler de son livre, l’acteur s’est confié sur la crise identitaire qu’il a traversé, mais aussi sur l’histoire de ses parents qui ont fui le génocide Cambodgien. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Découvert sur la scène du Jamel Comedy Club, Frédéric Chau a vu sa carrière faire un bond en avant grâce à son rôle dans le film "Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu". Mais si tout semble aller pour le mieux pour l’acteur, cela n’a pas été le cas il y a encore quelques années. Après un rejet total de ses origines, l'acteur les a finalement acceptées notamment grâce à l'histoire de ses parents qui ont dû fuir le Cambodge : "J’ai eu envie d’en parler avec mes parents parce que j’ai découvert à l’âge de 24 ans que mes parents avaient échappé à l’un des plus grands génocides du 20e siècle qu’est le génocide cambodgien qui a fait quand même 1,9 million de victimes sur 7 millions et du coup (...)  j’ai eu soif de connaître cette histoire".

Très touché par cette histoire, Frédéric Chau qui a vécu une crise identitaire, a voulu découvrir son pays d’origine : "J’ai toujours rêvé de partir au Cambodge avec mon père et ma mère parce que j’avais envie que mes parents me racontent leur histoire à travers leur regard mais ma mère m’a raconté qu’elle avait vécu tellement d’atrocité qu’il était hors de question pour elle de retourner là-bas et mon père lui il y est retourné par ses propres moyens mais à un moment donné ma crise identitaire a fait qu’il était nécessaire pour moi d’y retourner".

"Je vivais une crise identitaire très forte"

Devenu célèbre après son passage dans le Jamel Comedy Club, Frédéric Chau confie que cette période a été assez difficile pour lui : "Je vivais une crise identitaire vraiment très forte qui a provoqué en moi un rejet de mes origines et du coup moi je me suis efforcé d’être plus blanc que blanc parce que mes parents m’ont demandé depuis mon enfance de m’intégrer coûte que coûte et le problème à force de faire ça on crée un fossé incroyable entre son identité et son histoire et en grandissant je me suis rendu compte que tout ce qui m’arrive de bien dans ma vie c’était grâce à mes origines et je me devais de me réconcilier avec ça". Aujourd’hui, le comédien se dit bien dans sa vie, et que son livre a été très libérateur pour lui.

Réagissez à l'actu people