TV

ONPC : François Ruffin estime qu'il faut "supprimer la publicité" (vidéo)

ONPC : François Ruffin estime qu'il faut "supprimer la publicité" (vidéo)

Invité dans "On n'est pas couché" ce samedi 9 novembre, François Ruffin considère qu'il faut "changer notre regard sur le monde". Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Pour transformer la société, François Ruffin estime qu'il faut "supprimer la publicité". Ce qui me tue le plus aujourd'hui, c'est la résignation. Je disais pendant la campagne, 'mon adversaire, c'est la finance', mais c'est surtout l'indifférence. Comment sortir les gens de l'indifférence ? C'est ça ma bataille. En revenant sur le dernier chapitre du livre du député détaillant des solutions, le philosophe Raphaël Enthoven ne cache pas son désarroi. "On ne peut changer le monde que si on change notre regard sur le monde. Et on ne peut changer notre regard sur le monde que si on change ce qu'on met dans la tête des gens", débute François Ruffin sur sa proposition de loi pour interdire les écrans de publicité dans les toilettes publiques. "Aujourd'hui les gens avalent plus de 10.000 marquent par jour", lâche-t-il. Un chiffre qui reste toutefois compliqué à mesurer dans la réalité. 

"Comme pierre angulaire Pour demain, c'est de supprimer la publicité"

"On a de la publicité tous azimut qui vient nous dire que le progrès c'est d'avoir une Rolex à 50 ans, c'est d'avoir la nouvelle Audi. Ce n'est plus d'être mais c'est d'avoir", estime François Ruffin. "Comme pierre angulaire pour demain, c'est de supprimer la publicité", assure-t-il. C'est alors que Raphaël Enthoven lui rétorque sous les applaudissements : "La publicité, vous en jouez le jeu à l'instant où vous venez parler de votre livre. Comment voulez-vous supprimer la publicité". Pas déstabilisé, le député de La France insoumise explique, "là, je pense que je fais de l'information sur un produit qui est un livre", et interroge : "Mais est-ce que Audit est interrogé de la même manière quand il passe sa publicité ? Pas du tout". 

 

  

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people