TV

ONPC : Face à Manuel Valls, Yann Moix enfile une kippa par solidarité (Vidéo)

ONPC : Face à Manuel Valls, Yann Moix enfile une kippa par solidarité (Vidéo)

Ce samedi soir dans "On n’est pas couché", Laurent Ruquier et ses chroniqueurs composés de Léa Salamé et de Yann Moix ont reçu Manuel Valls. Et après l’agression d’un enseignant juif à Marseille le 11 janvier dernier, Yann Moix a voulu exprimer sa solidarité avec la communauté juive en enfilant une kippa face au Premier ministre. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce nouveau numéro d’"On n’est pas couché", samedi soir, a été marqué par la présence de Manuel Valls sur le plateau. Et si cela a provoqué de nombreuses réactions durant la semaine, le Premier ministre s’est entretenu environ une heure trente avec Laurent Ruquier et ses chroniqueurs. Mais la séquence qui a retenu l’attention lors de l’intervention du chef du gouvernement, c’est quand ce dernier s’est fait sévèrement attaquer par Jérémy Ferrari. L’humoriste a vivement critiqué l’action du gouvernement.

"Sans les juifs de France, la France n’est pas tout à fait la France"

Mais Yann Moix s’est aussi fait remarquer durant cet entretien. Le chroniqueur a tenu par solidarité avec la communauté juive à revêtir une kippa face au Premier ministre quand il a abordé ce thème. En effet, après l’agression d’un enseignant juif à Marseille par un jeune élève radicalisé de 15 ans, le Consistoire de Marseille a recommandé aux juifs de la ville de ne plus porter la kippa. "Pour vous poser ma question, monsieur le Premier ministre, je vais revêtir une kippa par solidarité. Non pas je choisirais un camp contre un autre, cette vision du monde est abjecte. Tout simplement parce que, il y a eu un évènement dramatique d’une jeune élève qui à coups de machette a voulu tuer un professeur juif qui s’est défendu et qui a été sauvé, ironie du sort, physiquement pas sa Torah". Puis, il a demandé à Manuel Valls si on pouvait être juif et se promener aujourd’hui en France tranquillement dans la rue avec une kippa. Enfin, il a confié qu’il n’était pas juif et qu'il a fait ça par solidarité. De son côté, Manuel Valls a rappelé que "sans les juifs de France, la France n’est pas tout à fait la France"

Réagissez à l'actu people