TV

ONPC : Echange tendu entre Laurent Ruquier et Florian Philippot sur le plateau (Vidéo)

   / 5  
Echange tendu entre Laurent Ruquier et Florian Philippot sur le plateau d'ONPC
1
Echange tendu entre Laurent Ruquier et Florian Philippot sur le plateau d'ONPC
Florian Philippot face à Laurent Ruquier
2
Florian Philippot face à Laurent Ruquier
Florian Philippot sur le plateau d'ONPC
3
Florian Philippot sur le plateau d'ONPC
Florian Philippot face à Yann Moix
4
Florian Philippot face à Yann Moix
Le plateau d'ONPC
5
Le plateau d'ONPC

Pour la première fois depuis la campagne présidentielle de 2012, un membre du Front national était, samedi soir, sur le plateau d’"On n’est pas couché". Il s'agissait du vice-président du parti de Marine Le Pen, Florian Philippot. Mais dès son arrivée, l’élu FN a eu un vif échange avec Laurent Ruquier. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors que sa présence sur le plateau d’"On n’est pas couché" était un petit évènement, le vice-président du Front national, Florian Philippot a expliqué les raisons de sa venue. "J'ai décidé d'y aller quel que soit le passif qu'il a pu y avoir par le passé, que je regrette", s’est justifié Florian Philippot auprès de nos confrères du "Lab" . "J'ai réfléchi et je me suis dit que j'irais puisqu'il est quand même bien que le public de cette émission puisse voir le Front national. C'est un public qui a peut-être moins l'habitude de regarder d'autres émissions politiques, or il faut avoir la capacité de parler à tout le monde". Pour rappel, depuis la campagne présidentielle de 2012 aucun membre du FN ne s’est rendu dans "ONPC". En 2015, Marine Le Pen avait même écrit au CSA pour se plaindre du programme de "France 2".

"Il n'y a pas de fatwa !"

Ce samedi soir, en présentant l’invité politique en début d’émission, Laurent Ruquier a déclaré : "Dans le cadre de l'équilibre du temps de parole imposé par le CSA, c'est le député européen et vice-président du Front national, M. Florian Phillipot, qui sera accueilli". Et lorsque que le numéro 2 du FN s’est assis dans le fauteuil, il a lancé : "On n'a jamais très bien compris pourquoi il y avait cette espèce de fatwa contre nous". "Il n'y a pas de fatwa ! On vous voit beaucoup sur toutes les chaînes…", lui a répondu l’animateur avant de poursuivre : "Après chacun dans une émission a le droit d'inviter qui il a envie… et on respecte ensuite quand le CSA nous impose et nous demande de recevoir quelqu'un… Moi, on me dit de recevoir, je reçois. C'est ce qu'il se passe ce soir !"

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people