TV

ONPC : Christine Angot sort de son silence et revient sur son clash avec Sandrine Rousseau (Vidéo)

ONPC : Christine Angot sort de son silence et revient sur son clash avec Sandrine Rousseau (Vidéo)

Depuis son violent clash avec Sandrine Rousseau concernant les agressions sexuelles dans "On n’est pas couché", Christine Angot est la cible de nombreuses critiques. Jeudi, elle a ainsi pris la parole dans les colonnes de "Télérama". Non Stop Zapping vous en dit plus.

Christine Angot s’explique ! Quelques jours après son violent clash avec Sadrine Rousseau, la chroniqueuse d’"On n’est pas couché" a décidé de sortir de son silence. Dans "Télérama", elle a ainsi expliqué son désaccord avec le livre de l’ancienne porte-parole d’EELV. "Quand j'ai lu son livre, j'ai vu que Sandrine Rousseau était sur une ligne que je ne partage pas du tout. Je me suis dit ''c'est bien, il sera possible d'en parler''. Personnellement, j'en ai assez qu'on demande aux femmes de revendiquer la souffrance. Une souffrance toujours rapportée au travail, aux tâches ménagères, aux enfants qu'il faut faire garder, au sexe, à la séduction, à l'âge, on n'en peut plus."

Christine Angot a voulu quitter "ONPC"

Puis, Christine Angot a expliqué pourquoi elle a subitement quitté le plateau d’"ONPC". "Je commençais à parler, et j'ai entendu des huées, à plusieurs reprises. A la télévision, il y a du public et un chauffeur de salle pour l'ambiance. Mais les huées se sont reproduites, je ne pouvais plus parler, ma tête s'est vidée. Je n'y arrivais plus, alors pourquoi rester sur le plateau ?". Et dans sa tête, l’écrivaine ne voulait même plus revenir en plateau. "A ce moment-là, je me suis dit que je quittais l'émission. Définitivement. Je ne suis pas là pour y occuper une place, je m'en moque." Mais c’est la productrice d’"ONPC", Catherine Barma, qui a réussi à la convaincre. "Elle est venue me voir, j'étais retournée dans ma loge, dans un état de détresse, en larmes. Et c'est elle qui m'a convaincue que je pouvais retrouver mon calme, ma concentration." Des explications qui vont peut-être calmer la polémique ?

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people