TV

ONPC – Attentats à Paris : Youssoupha pousse un coup de gueule, "les sauvages ont mieux répondu que nous"

ONPC – Attentats à Paris : Youssoupha pousse un coup de gueule, "les sauvages ont mieux répondu que nous"

Suite à l’appel de Laurent Ruquier, de nombreuses personnalités ont répondu présentes pour l’émission spéciale de "France 2", "On est solidaire", suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Et parmi elles, il y avait le rappeur Youssoupha. Ce dernier a d’ailleurs tenu à pousser un coup de gueule. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Suite aux terribles évènements du 13 novembre 2015 qui ont bouleversé la France entière, "France 2" a décidé samedi soir de chambouler ses programmes et ainsi de remplacer "On n’est pas couché" par "On est solidaire" avec toujours Laurent Ruquier à la présentation et accompagné de Léa Salamé et Yann Moix. Et sur le plateau, le présentateur de "France 2" avait convié des personnalités politiques, littéraires ou du monde du spectacle comme Frédéric Beigbeder, Manu Payet, Kheiron, Jean-Luc Mélenchon, Vikash Dhorasoo ou encore Youssoupha.

Ce dernier, comme tous, est revenu sur la série d’attentats qui a frappé Paris. "Dans les périodes de deuil, j’ai du mal à tirer des grosses conclusions, à voir des perspectives claires. Il y a des enseignements qui ressortent forcément", a-t-il expliqué avant d’ajouter : "Je ne pense pas que ce soient des guerres de civilisation, il y a de la civilisation d'un côté et à côté, c’est presque horrible ce que je vais utiliser comme mot, mais c’est presque du marketing. C’est un plan marketing, c’est bien construit. Malheureusement ça marche et ça avance".

"on a fait beaucoup de débats sur les Charlie, les pas Charlie"

Enfin, le rappeur a tenu à pousser un coup de gueule. "Il y a une autre chose claire et malheureuse, depuis les attentats de Charlie sur lequel on a perdu beaucoup de temps, et malheureusement ceux qui sont sauvages ont mieux répondu que nous. Suite à Charlie, on a fait beaucoup de débats sur les Charlie, les pas Charlie, les juifs, les pas juifs, les Français, les Blancs. En fait en vrai, ils nous ont envoyé comme message, "vous êtes tous nos ennemis en fait". On a perdu des mois sur qui est à sa place, qui n’est pas à sa place (...) En vrai on a frappé dans le 93, dans les concerts, des blancs, des noirs, juste pour vous dire que vous êtes sur le territoire français, vous êtes tous nos ennemis, maintenant c’est clair. Arrêtez de perdre du temps avec ça et maintenant on va passer à des choses plus concrètes dans la manière dont on prévoit tout cela".

Réagissez à l'actu people