TV

ONPC – Attentats à Paris : Le témoignage très émouvant de Yann Moix

ONPC – Attentats à Paris : Le témoignage très émouvant de Yann Moix

Samedi soir au vue de la nuit tragique qui a secoué Paris le vendredi 13 novembre, France 2 a décidé de bouleverser ses programmes. Ainsi, l’émission de Laurent Ruquier "On n’est pas couché" s’est transformée en "On est solidaire" diffusée en direct. Et au tout début du programme, Yann Moix s’est illustré avec un discours très touchant. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Vendredi 13 novembre, la France a une nouvelle fois sombré dans l’horreur. En effet, Paris a connu série d’attentats sans précédent qui a causé pour le moment la mort d’au moins 129 personnes auxquelles il faut ajouter 352 blessés dont 99 sont dans une situation “d’urgence absolue”. Et face à cette situation dramatique la plupart des grandes chaînes nationales ont bouleversé leurs programmes. C’est le cas notamment de "France 2" qui a décidé de mettre en place une émission spéciale avec Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix intitulée "On n’est solidaire" qui a remplacé le numéro d’"On n’est pas couché" initialement prévu.

Autour de la table, le présentateur de France 2 avait réuni artistes, écrivains et politiques comme Frédéric Beigbeder, Vikash Dhorasoo, Manu Payet, Kheiron, Youssoupha ou encore Jean-Luc Mélenchon. "On ne pouvait pas laisser les programmes ordinaires, Patrick Sébastien ou diffuser l'émission enregistrée jeudi", a ainsi expliqué Laurent Ruquier au début du programme.

"La peur n'est pas une défaite"

Puis, ce fut au tour de ses deux chroniqueurs de s’exprimer et notamment Yann Moix qui a livré un discours rempli d’émotion. D’abord mes hommages aux victimes et à leurs familles. On est de tout cœur ici ce soir avec ces gens (…) La première chose que je voudrais dire, c'est que nous avons le droit d'avoir peur. Quand j'entends que "Si on a peur, ils ont gagné", j'ai envie de dire qu'eux, n'ont pas peur. Les bourreaux n'ont pas peur car ils aiment la mort. Nous, nous avons peur car nous aimons la vie. Et nous avons le droit d'avoir peur. La peur n'est pas une défaite, c'est ce qu'il y a de plus sain pour trouver une solution"

"Je suis écrivain et ces gens veulent assassiner la France, veulent assassiner la culture. Je vais donc laisser la parole à deux écrivains". Il a notamment cité des vers du poème de Guillaume Apollinaire, "Désir", qui résume malheureusement bien les terribles évènements de cette fameuse nuit du 13 novembre : "Nuit violente ô nuit dont l’épouvantable cri profond devenait plus intense de minute en minute. Nuit qui criait comme une femme qui accouche".

Réagissez à l'actu people