TV

ONPC : Amir se confie sur sa lourde responsabilité pour son prochain album (vidéo)

ONPC : Amir se confie sur sa lourde responsabilité pour son prochain album (vidéo)

Invité pour la dernière de Laurent Ruquier à la tête de l’émission "On n’est pas couché", Amir est venu interpréter son dernier titre sur le plateau. Il a également évoqué son prochain album et la difficulté principale qu’il rencontre.

Samedi 4 juillet marquait le point final de la diffusion d’"On n’est pas couché". Après 14 ans à l’antenne, l’émission présentée par Laurent Ruquier sur France 2 le samedi soir est terminée. L’occasion de proposer des séquences avec les meilleurs moments de l’émission et de rendre hommage aux personnalités disparues. Laurent Ruquier s’est entouré de Léa Salamé et de Philippe Geluck pour la dernière. Ils ont notamment reçu le chanteur Amir, finaliste de la troisième saison de The Voice et représentant de la France au concours de l’Eurovision en 2016 où il a terminé sixième. Le jeune homme est venu présenter son dernier titre et a évoqué son album à venir.

"C’est tellement dur"

Le chanteur a interprété "La Fête" sur le plateau d’ONPC et il est revenu sur la principale difficulté qu’il rencontre sur son troisième album. Alors que Laurent Ruquier évoque les "30 nouvelles chansons qui sont prêtes", Amir fait part de son "gros dilemme du moment", le choix qu’il doit faire parmi tous les titres. "C’est tellement dur" confie le chanteur. Heureusement il peut compter sur le soutien de Philippe Geluck qui lui conseille de "prendre les meilleures" ! Laurent Ruquier lui propose de lui envoyer les chansons pour faire le choix à sa place ! "C’est tellement dur de prendre cette responsabilité qu’on a envie que quelqu’un le fasse à notre place" confie Amir. Le présentateur évoque la maison de disque qui doit aider dans cette situation... "Oui ils nous aident mais c’est marrant parce que eux aussi ont envie de se dédouaner en disant ‘C’est l’artiste qui a le dernier mot’ et après ça me tombe sur les épaules !" révèle alors le chanteur. S’il confie qu’il n’y a pas de règle sur le nombre de titres, Amir estime que "l’objectif c’est d’en mettre la moitié des 30".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people