TV

ONPC : Alain Finkielkraut critique Booba "un exemple parmi d'autres de la francophobie en France"

ONPC : Alain Finkielkraut critique Booba "un exemple parmi d'autres de la francophobie en France"

Ce samedi 3 octobre, Alain Finkielkraut était sur le plateau d'On n'est pas couché pour présenter son livre La seule exactitude (Stock). Interrogé sur les propos de Nadine Morano au sujet de la France "pays de race blanche" selon elle, le philosophe de 66 ans a pris la défense de l'eurodéputée en prenant un exemple surprenant, celui du chanteur Booba.

Les propos tenus par Nadine Morano sur le plateau d'On n'est pas couché samedi 26 septembre ont placé l'eurodéputée au coeur d'une nouvelle polémique qui a fait parler d'elle toute la semaine. L'ancienne ministre avait en effet déclaré que la France est "un pays de race blanche" : "La France est un pays aux racines Judéo-Chrétienne. La France est un pays de race blanche dans laquelle on accueille des personnes étrangères comme le disait le général De Gaulle, mais c’est comme ça (...) La France est judéo-chrétienne dans ses racines (...) et je n’ai pas envie que la France devienne musulmane car dans ce cas ce ne serait plus la France. J’ai envie que la France reste la France" déclarait-elle ainsi.

"Alors Nadine Morano c'est le Ku Klux Klan et Booba c'est Rimbaud ?!"

Une semaine plus tard, c'est Alain Finkielkraut qui s'est retrouvé dans le fauteuil de l'émission de Laurent Ruquier pour l'interview politique. Le philosophe de 66 ans a défendu Nadine Morano à sa manière. Il a en effet évoqué le rappeur Booba pour illustrer son idée selon laquelle "l'anti-racisme en France est devenu fou" : "Vous écoutez le rap ? Il y a un niveau de francophobie aujourd'hui en France qui n'avait pas d'équivalent. On parle de Nadine Morano mais Booba qui dit 'Quand la France a les jambes écartées, je l'encule sans huile.' Alors Nadine Morano c'est le Ku Klux Klan et Booba c'est Rimbaud ?!" déclare ainsi Alain Finkielkraut.

Laurent Ruquier réagit alors très vite à cette critique en citant une autre chanson qui avait fait polémique il y a des années : "Pardon mais vous savez que Renaud, un chanteur qu'on adore aujourd'hui, que j'écoutais quand j'avais 18 ans Monsieur Finkielkraut ; avait une chanson qui s'appelait Hexagone, qui était interdite d'ailleurs sur les différentes radios, où il ne disait pas mieux sur la France." Une remarque qui ne parvient pas à calmer Alain Finkielkraut qui s'empresse de continuer : "Vous voyez bien qu'on parle de face de craie, qui a une sorte de violence. Le rap est un exemple parmi d'autres de cette montée en puissance d'un sentiment, sans aucun précédent et sans aucun équivalent [...] qui est la francophobie en France. [...] C'est sa notre situation, c'est-à-dire que Nadine Morano citant le Général de Gaulle c'est à peu près la même chose que Hitler et Booba c'est Rimbaud. Je pense qu'en France l'anti-racisme est devenu fou. L'anti-racisme a perdu la tête."

Réagissez à l'actu people