TV

ONPC - Affaire Théo : la chronique engagée de l'humoriste Fary (vidéo)

ONPC - Affaire Théo : la chronique engagée de l'humoriste Fary (vidéo)

L'humoriste Fary faisait son grand retour dans l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché" le samedi 11 février. Et dans sa chronique, le comédien est revenu sur l'affaire Théo avec beaucoup d'humour. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Une chronique très engagée de Fary. L'humoriste signait son grand retour dans l'émission "On n'est pas couché" le samedi 11 février. Et dans son discours, Fary est revenu sur l'affaire Théo, sur le Penelope Gate, mais aussi sur l'immigration. Et dès le début de sa chronique, le ton est donné : "un mec qui regarde le foot, la fin de la suprématie blanche, il s'en est rendu compte depuis longtemps. Il y aussi le golf, la formule 1, le tennis, la natation on n'y est pas encore tout à fait, mais ça va venir. Ca fait des années que les Africains traversent la méditerranée, il y en a bien un qui va décider d'en faire son métier !" Le tacle suivant est glissé à l'encontre de Cyril Hanouna, mais aussi à l'équipe de Touche pas à mon poste qui va très prochainement réaliser un film : "c'est la fin de notre civilisation (...), quand on voit que l'équipe de TPMP va faire un film, on se doute que c'est la fin de quelque chose. Alors attention Laurent Ruquier, on ne va pas taper sur Cyril Hanouna."

Le dérapage de l'affaire Théo vu par Fary

Dans l'émission "On n'est pas couché", Fary a enchaîné les tacles dans sa chronique. Ses prochaines victimes ? Les politiciens, Marine Le Pen et François Fillon. Accusé d'emploi fictif dans l'affaire du Penelope Gate, le candidat du parti Les Républicains est alors vivement critiqué : "c'est comme si, François Fillon était pris en flagrant délit de fraude, mais qu'il maintenait sa candidature. François Fillon qui soutient qu'il n'a rien fait mais qui s'excuse de ce qu'il a fait. C'est plus de la politique c'est de l'art contemporain" sous les applaudissements du public. L'affaire ne s'arrête pas là. L'humoriste lance un dernier message sur l'affaire Théo et sur les violences de la police. Pour mettre en lumière son argumentation, Fary compare le cinéma américain à la police française : "La police se lance aussi dans la parodie. (...) Est-ce qu'on est obligé de parodier les violences américaines sur les noirs. Une matraque se retrouve dans 'l'anus' d'un jeune homme et on nous dit que c'est un dérapage. Un dérapage c'est quand on va trop loin dans un domaine, pas dans un être humain. Le lendemain, il y a eu 24 interpellations, on a appelé ça des émeutes. Non c'était juste des gens qui avaient peur de se retourner pendant les contrôles de police" s'est alarmé l'humoriste.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people