TV

Olivier Véran : Didier Raoult tacle le ministre de la Santé (vidéo)

Olivier Véran : Didier Raoult tacle le ministre de la Santé (vidéo)

Ce lundi 14 septembre, Didier Raoult était invité dans "La Matinale" de CNews et a répondu aux nombreuses questions de Laurence Ferrari. De plus, il s'est permis un petit tacle contre le ministre de la Santé, Olivier Véran. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Entre Didier Raoult et Olivier Véran, c'est la guerre. Depuis la pandémie de coronavirus, les deux hommes issus du milieu scientifique ne sont pas sur la même longueur d'onde et les tensions sont au rendez-vous. Ce lundi 14 septembre, le spécialiste français des maladies infectieuses était l'invité de Laurence Ferrari dans "La Matinale" de CNews. Plutôt détendu face aux questions de la journaliste, le professeur a répondu, parfois avec humour, aux nombreux sujets évoqués, bien évidemment tous liés de près ou de loin à la pandémie de coronavirus. Pour Didier Raoult, la montée des cas de contamination n'est pas préoccupante : "Vous avez vu depuis le départ qu'il est difficile de m'alarmer. Ce que l'on voit, c'est qu'il faut tester les gens, les traiter, que quand on les teste et qu'on les traite, la mortalité est extrêmement faible" a-t-il déclaré. Cependant, le professeur à l'institut hospitalo-universitaire de Marseille s'est tout de même permis quelques tacles subtils à Olivier Véran, le ministre de la Santé.

des tacles constants

En évoquant la gestion du dépistage de la Covid-19 au sein du CHU de Marseille, Didier Raoult a également fait une proposition : "Il devrait y avoir des observateurs du gouvernement pour voir comment on arrive à gérer ça et pour voir si on arrive à le généraliser. Je regrette que le ministre de la Santé ne soit pas venu voir comment ça marchait ici, comme ça il aurait pu prendre des décisions (…) plutôt que de nous traiter comme de vilains petits canards.". Alors que les laboratoires sont pris d'assault par les Français qui veulent se faire dépister en masse, Didier Raoult a trouvé une solution pour tenter de limiter les longues files d'attente et les heurts entre les individus : "Des tickets sont distribués comme dans les supermarchés de manière à ce que les gens ne se battent pas quand ils sont dans une file, que quand ils savent qu'ils ne passeront pas avant deux heures, ils puissent aller faire autre chose et revenir dans leur file.". Ce petit tacle fera-t-il réagir le ministre de la Santé ?

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people