TV

Olivier Marchal confie avoir été en couple avec Michèle Laroque (vidéo)

Olivier Marchal confie avoir été en couple avec Michèle Laroque (vidéo)

Ce mardi 7 janvier dans Je t’aime etc. diffusé sur France 2, Olivier Marchal a révélé avoir vécu une histoire d’amour avec une comédienne française connue il y a de nombreuses années. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce mardi 7 janvier après-midi, Daphné Bürki a invité sur le plateau de son émission "Je t’aime etc." l’acteur Olivier Marchal. La figure emblématique de la série "Les rivières pourpres", disponible sur Netflix, est revenue sur son ancienne carrière. Avant de se lancer dans le septième art, Olivier Marchal était en effet policier. Un métier qu’il a beaucoup aimé, mais qu’il a fini par abandonner, notamment grâce aux conseils d’une ex. Cette femme, qui a partagé sa vie il y a plusieurs années, est une actrice française très connue puisqu’il s’agit de Michèle Laroque. "Je l’ai rencontrée j’étais flic à la section anti-terroriste et on sortait beaucoup en boîte de nuit avec mon groupe", commence Olivier Marchal.

Un policier soutenu par une jeune actrice

Le fêtard a ainsi eu le privilège de tomber nez-à-nez sur l’actrice de 59 ans au cours d’une soirée organisée par un architecte niçois, à laquelle elle était aussi conviée. À cette période, Michèle Laroque débutait sa carrière à Paris et jouait un spectacle intitulé "Sauver les bébés femmes" au théâtre Les Blancs Manteaux. "Moi je n’étais pas du tout dans le théâtre et puis on a eu le béguin", se souvient Olivier Marchal. Le gardien de la paix a fini par lui révéler son envie de faire du cinéma et s’est vu encourager par Michèle Laroque. "Elle m’a dit ‘si tu veux être acteur, il faut que tu essayes’", explique le réalisateur du film "36 quai des Orfèvres". Porté par les conseils de sa compagne de l’époque, il tente alors un casting. "C’est elle qui m’a fait répéter mon audition", déclare celui qui avait tout de même un peu d’expérience au théâtre puisqu’il avait eu des cours de la quatrième à la terminale.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people