TV

Nouvelle Star 2016 : Les candidats massacrent un morceau de NTM, malaise de la part de JoeyStarr (Vidéo)

Nouvelle Star 2016 : Les candidats massacrent un morceau de NTM, malaise de la part de JoeyStarr (Vidéo)

Cette année, un petit nouveau a rejoint le jury du célèbre télé-crochet Nouvelle Star. En effet, pour cette douzième saison, c'est le rappeur JoeyStarr qui a accepté d'endosser le costume de juge. Et alors que les candidats en sont à l'étape du théâtre, certains ont choisi d'interpréter en trio, un morceau du groupe NTM. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le rap ce n'est visiblement pas accessible à tout le monde. Des massacres successifs qui ont véritablement mis mal à l'aise JoeyStarr. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Pour cette douzième édition du dorénavant cultissime télé-crochet Nouvelle Star, les dirigeants de D8 ont frappé fort. En effet, exit Yarol Poupaud et place à JoeyStarr. Et si le comportement parfois excessif du rappeur tout droit venu de Seine-Saint-Denis a pu faire peur aux trois autres membres du jury, ce dernier s'est cependant véritablement bien intégré dans son nouveau rôle.

Alors que les casting aux quatre coins de la France sont terminés, les candidats avaient tous rendez-vous à Paris pour la difficile étape du théâtre. Comme d'habitude, les chanteurs ont dû former des groupes de trois personnes afin d'interpréter sur scène une chanson tous ensemble.

"on comprend pas"

Et parmi les titres proposés se trouvait Seine-Saint-Denis Style. Un morceau clairement pas inconnu pour JoeyStarr, puisque cette chanson fait partie de sa propre discographie. Et si le morceau est connu de tous, l'interpréter correctement semble cependant très difficile. En effet, impossible pour les candidats de La Nouvelle Star de redonner à la chanson de JoeyStarr son titre de noblesse.

Gêné par ces massacres en série, l'ancien membre du groupe NTM semblait véritablement mal à l'aise. Fidèle à sa réputation de grande gueule, JoeyStarr n'a pas pu s'empêcher de faire savoir le fond de sa pensé, quant aux prestations des jeunes talents. « On se serait cru au théâtre de la ville. C'est une forme de d’expression moderne, mais on comprend pas. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people