TV

N'oubliez pas les paroles : très ému, Mickaël révèle ce qu'il va faire avec ses gains (Vidéo)

N'oubliez pas les paroles : très ému, Mickaël révèle ce qu'il va faire avec ses gains (Vidéo)

Mickaël est le nouveau maestro de l'émission de France 2 "N'oubliez pas les paroles". Ce lundi 2 mars, il a franchi un seuil symbolique. De quoi rêver à une vie meilleure ? Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il est arrivé sur la pointe des pieds le 18 février 2020 dans l'émission de Nagui, "N'oubliez pas les paroles". Mickaël n'a pas le profil habituel des candidats aux émissions de télévision. Dans la vie de tous les jours, il est agriculteur. Originaire de Grenoble, le nouveau mastro de l'émission a remporté sa 20e victoire samedi  29 février. Âgé de 34 ans, l'éleveur de poules et maraîcher a révélé une anecdote incroyable : il n'a pas la télévision ! Il a connu N'oubliez pas les paroles chez des amis. Fan de musique et de chanson française en particulier, il a décidé de tenter sa chance après avoir méticuleusement préparé sa prestation. Comme il l'explique dans une interview à nos confrères de Télé Loisirs, il a répertorié les chansons sur un tableau et s'est créé une playlist pour les écouter. Puis il a révisé les textes, quelques mois avant son casting.

"C'est juste impossible à réaliser"

Ce lundi 2 mars à la fin de la seconde émission, il avait cumulé la jolie somme de 100 000 euros. De quoi sauter au plafond, mais pour notre agriculteur qui garde les pieds sur terre. Quand Nagui lui demande ce qu'il va faire avec la somme amassée, par exemple "lancer sa marque de tomate", le maestro sourit timidement. Pas du tout. "C'est juste impossible à réaliser pour l'instant. En fait, ça va juste me servir pour vivre. D'avoir une vie normale et de faire mon métier sereinement. C'est tout ce qui compte", explique l'agriculteur. A la base, Mickaël n'avait pas imaginé aller aussi loin dans l'émission. Il avait visé la somme de 6 000 euros pour rembourser son emprunt et pouvoir payer quelqu'un pour l'aider lors des récoltes.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people