TV

N'oubliez pas les paroles : Le parcours étonnamment similaire de deux candidats (vidéo)

N'oubliez pas les paroles : Le parcours étonnamment similaire de deux candidats (vidéo)

Ce jeudi 1er août dans "N'oubliez pas les paroles" diffusé sur France 2, Nagui a présenté un candidat et le maestro du jeu télé, qui ont eu un parcours professionnel vraiment similaire. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce sont les téléspectateurs qui ont dû prendre plaisir ce jeudi 1er août en regardant "N'oubliez pas les paroles". Peu de fausses notes à l'horizon pendant les différents titres, chantés pendant les karaokés sur le plateau de cette émission. Dans ce nouvel épisode de son jeu télé diffusé sur France 2, Nagui a en effet reçu deux candidats qui maîtrisaient tout à fait le chant. Dès le début de l'émission, le présentateur télé a annoncé la couleur en en disant un peu plus sur les deux candidats du jour. Le maestro Christophe s'est en effet retrouvé face à un concurrent de taille. Étrange coïncidence, Christophe et Patrick ont tous les deux des parcours professionnels plutôt similaires, "mais à l'envers", comme le signale le mari de Mélanie Page.

Deux candidats au destin croisé

"Vous aussi, vous êtes déjà venu dans l'émission (…) et avez gagné légèrement plus que lui", explique Nagui en s'adressant à Patrick, qui indique être déjà venu en 2014 et avoir remporté 5.000 euros, contre 1.000 pour Christophe. Les ressemblances auraient pu s'arrêter là si la star de "Tout le monde veut prendre sa place" n'avait pas poursuivi. "Dans la vie aussi de tous les jours, dans la vie privée, puisqu'il était professeur, de chant en l'occurrence et il a tout arrêté pour devenir intermittent du spectacle et vous c'est l'inverse", développe Nagui. Évoquer le métier d'intermittent du spectacle, que Patrick a exercé pendant 24 ans tout de même avant de changer radicalement de travail, a eu en tout cas l'air de pas mal inspirer la figure emblématique de France 2. En abordant les souvenirs de son candidat, Nagui s'est remémoré à son tour les galères de ce travail complexe, en n'omettant pas de sortir une petite vanne subtile au passage.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people