TV

Nikos Aliagas, ses moments les plus marquants à la télévision (vidéo)

Nikos Aliagas, ses moments les plus marquants à la télévision (vidéo)

Nikos Aliagas vit une période très difficile en ce moment. L'animateur star de TF1 a perdu son père lundi 8 mai. Du coup, l'animateur était absent de l'émission "C'est Canteloup". C'est donc l'occasion de revenir sur les moments marquants de Nikos Aliagas à la télévision. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Nikos Aliagas est un animateur incontournable de la télévision française. A 47 ans, il a une carrière déjà bien remplie. En tant qu'animateur, il a présenté de nombreux programmes : Star Academy, 50 Minutes Inside, C'est Canteloup, The Voice, NRJ Music Awards, Europe 1. Né à Paris de parents grecs en 1964, il prend la nationalité française à 18 ans. Avant d'être connu pour ses talents d'animateur et de journaliste, Nikos a suivi une scolarité chez des prêtres orthodoxes à Châtenay-Malabry, avant de faire des études de lettres modernes à La Sorbonne.

Nikos Aliagas en deuil

Malgré une carrière bien remplie, Nikos Aliagas n'est pas au sommet de sa forme. Le lundi 8 mai, le présentateur a perdu son père. En effet, Andreas Aliagas est décédé dans un hôpital de la région d'Athènes en Grèce. Alors qu'il aurait célébré son 79 anniversaires cette semaine, le père de famille a longtemps lutté contre la maladie. Tailleur de profession, son papa avait quitté la Grèce pour la France en 1964. Alors qu'il a réalisé des costumes pour Alain Delon dans le film "Borsalino" en 1970 et Christian Dior, le site Purepeople a affirmé que les obsèques auront lieu "très rapidement et dans la plus grande intimité". Sur le plateau de "Salut Les Terriens", l'animateur avait exprimé son amour pour son père : "mon père a connu la dictature, il a connu des AVC, il a eu des histoires... Mais mon père fait partie d'une génération de pudiques. Ils ne se plaignent pas. Mes copains de classe, quand ils allaient faire de la natation ou de l'escrime et qu'ils me voyaient faire des livraisons avec mon père, ça ne faisait pas très branché. Et je n'avais pas les dernières chaussettes ou chaussures à la mode. Mais je suis fier de ça..."

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people