TV

Nicolas Sarkozy et sa définition d’être français, des propos contradictoires (Vidéo)

   / 5  
Nicolas Sarkozy se contredit dans l'idée d'être français
1
Nicolas Sarkozy se contredit dans l'idée d'être français
Un chroniqueur de France 2 découvre une ancienne vidéo du président
2
Un chroniqueur de France 2 découvre une ancienne vidéo du président
3
"Il n’y avait pas eu beaucoup d’ancêtres Gaulois"
Nicolas Sarkozy fier de ses origines
4
Nicolas Sarkozy fier de ses origines
Nicolas Sarkozy a complètement changé d'avis
5
Nicolas Sarkozy a complètement changé d'avis

Nicolas Sarkozy a fait rire la presse avec sa phrase "nos ancêtres les Gaulois". Alors que l’ancien président confirme ses propos, ce dernier ne pensait pas de la même façon en 2006. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Nicolas Sarkozy est en pleine campagne pour les primaires des Républicains. Son objectif : reconquérir les Français et prouver qu’il mérite un second mandat à l’Elysée. Depuis quelques semaines, l’ancien président multiplie les interviews pour faire diffuser ses idées et ses projets pour sa campagne. A vouloir trop en faire, il s’attire les foudres et il ne semble pas plaire à tous les Français. Alors qu’il se trouvait à Tourcoing pour dédicacer son livre, Nicolas Sarkozy se fait huer en pleine rue. Une vidéo étonnante que vous dévoilait Non Stop Zapping. Les anti-Nicolas Sarkozy s’étaient rassemblés en nombre devant une librairie pour lui crier leur colère.

"Il n’y avait pas eu beaucoup d’ancêtres Gaulois"

Depuis quelques jours, Nicolas Sarkozy est moqué par les médias. En plein meeting, il a décidé de donner sa version d’être français et pour lui, "nos ancêtres viennent des Gaulois". Cette phrase a été reprise partout et dans son émission "Quotidien", Yann Barthès avait décidé de se déguiser en Gaulois. L’ancien président de la République n’a pas toujours pensé de la sorte et un chroniqueur de l’émission "Actuality" a trouvé une vidéo où Nicolas Sarkozy dit complètement l’inverse. "Quand j’étais écolier, nos maîtres nous parlaient de nos ancêtres les Gaulois. Ni les maîtres, ni les élèves n'étaient dupes […] Chacun savait bien car à Nîmes, à Perpignan ou à Narbonne, il n’y avait pas eu beaucoup d’ancêtres Gaulois" expliquait Nicolas Sarkozy à un meeting en 2006.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people