TV

Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire : Echange tendu pendant le deuxième débat des Républicains (vidéo)

Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire : Echange tendu pendant le deuxième débat des Républicains (vidéo)

Les candidats à la primaire de la droite et du centre étaient réunis jeudi soir sur BFM TV et iTélé pour le deuxième des trois débats télévisés prévus au calendrier. Plutôt en retrait lors du premier débat, Bruno Le Maire a cette fois-ci été beaucoup plus offensif, notamment avec Nicolas Sarkozy. Ce qui a donné lieu à quelques échanges tendus. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Candidat à la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy n’est pas présenté comme le favori, les sondages donnant plutôt l’avantage à Alain Juppé. Mais c’est bien l’ancien président de la République qui est la cible des attaques de ses adversaires lors des débats télévisés, et non pas le maire de Bordeaux. Il y a trois semaines, lors du premier débat diffusé sur TF1, c’est Jean-François Copé qui s’était montré le plus offensif face à l’ancien chef de l’Etat, lui reprochant notamment d’être candidat alors qu’il est mis en examen dans l’affaire Bygmalion : "Pour ce qui me concerne, je considère qu’à partir du moment où j’aurais été mis en examen, cela signifiait que j’étais susceptible d’être envoyé devant un tribunal, ce qui me paraissait incompatible. Mais chacun doit juger en sa conscience" avait-il lancé en visant, sans le nommer, Nicolas Sarkozy.

"Commence d'abord par essayer d'être élu"

Et jeudi soir pour le deuxième débat des Républicains, c’est Bruno Le Maire qui a pris la relève. Pas sur la question de la mise en examen de Nicolas Sarkozy cette fois-ci mais sur sa promesse de ne jamais se représenter s’il était battu en 2012 : "Certains sur ce plateau avaient fait la promesse de ne jamais se représenter s’ils étaient battus ou de se consacrer entièrement à leur ville. Donc s’ils avaient tenu leur promesse on serait peut-être moins nombreux sur ce plateau". Mais comme face à Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy ne s’est pas laissé faire : "Si j'écoute Bruno, si à chaque fois qu'on est battu on n'a plus le droit de se présenter, je te rappelle: tu as été battu à la présidence de l'UMP", en 2014 par… Nicolas Sarkozy. Et d’en remettre une couche en rappelant que Jacques Chirac et François Mitterrand n’auraient pas été élus deux fois en suivant cette logique. Et de conclure : "Commence d'abord par essayer d'être élu. Tu verras que c'est très difficile".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people