TV

Nicolas Dupont-Aignant : La réponse de TF1 suite à son départ du JT (vidéo)

Nicolas Dupont-Aignant : La réponse de TF1 suite à son départ du JT (vidéo)

Samedi 18 mars, Nicolas Dupont-Aignant a lancé un appel à TF1 en quittant le plateau du JT d'Audrey Crespo-Mara. Dimanche 19 mars, TF1 lui répond. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce samedi 18 mars sur TF1, Nicolas Dupont-Aignant a décidé de tout bonnement quitter le plateau du 20h de TF1 pour se faire entendre. "On ne peut pas se lais­ser voler la prési­den­tielle. Au nom des millions de Français qui ne supportent plus cette loi du plus fort, cette confis­ca­tion du pouvoir, j'ai le devoir de quit­ter votre plateau. Je souhaite que par mon geste, votre chaîne renoue avec la démo­cra­tie.", a t-il déclaré face à une Audrey Crespo-Mara désolée de la situation. "C'est dommage, parce que j'avais préparé une interview pour vous et les français ne pourront pas entendre vos réponses...", a t-elle lancé, avant d'ajouter qu'elle déplorait son acte. Tout le long de son plaidoyer, la femme de Thierry Ardisson a tenté de le faire revenir au sujet de son programme, sans succès. Sur internet, son geste est en grande majorité salué. "Bravo Monsieur, si seulement cela pouvait ouvrir les yeux des français qui se font manipuler par tous ces médias !" ou alors "Qu'on aime ou qu'on aime pas effectivement la démocratie doit être respectée! Je ne peux que saluer son geste qui l'honore totalement!", pouvait-on lire dans les commentaires sous le post Facebook de Nicolas Dupont-Aignant. Les internautes s'insurgeaient en effet depuis longtemps du fait qu'il y ait 11 candidats mais que les médias ne donnaient la parole qu'à certains d'entre eux.

La réponse de TF1 à Nicolas Dupont-Aignant 

Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon ou encore Marine Lepen sont toujours sur le devant de la scène. Et ce sont ces candidats là qui auront la parole lors du grand débat de TF1, ce que le politicien déplore. Ce dimanche 19 mars, TF1 lui a donné une réponse via un communiqué officiel.  Ce dernier rappelle que "le CSA puis le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative, saisi en référé, ont débouté Nicolas Dupont-Aignan. Au mépris de ces décisions et alors que précisément on lui donnait l'occasion d'exposer son programme sur le plateau du 20 heures, Nicolas Dupont-Aignan a estimé nécessaire de prendre les téléspectateurs en otage sur une supposée 'manipulation médiatique. Il ne respecte pas les décisions rendues par les deux autorités qui ont eu à examiner ses demandes, ce qui est d'autant plus étonnant de la part d'un élu, issu de la plus grande école d'administration de la République (l'ENA, ndlr)". 

Par M. H

Réagissez à l'actu people